20 Juin 2018

Congo-Kinshasa: Exclusion dite irrégulière de Kokonyangi - AFDC - Les Députés nationaux désavouent Bahati Lukwebo

A la manœuvre, douze Députés sur les dix-neuf que compte l'Alliance des Forces Démocratiques du Congo, AFDC, à l'Assemblée nationale ont, en effet, dans une déclaration signée le mercredi 20 juin dont la copie est parvenue à votre quotidien, désavoué le Ministre Modeste Bahati Lukwebo, initiateur de leur parti.

Pour cause, ils fustigent le caractère illicite des décisions portant exclusions et auto-exclusions des cadres du parti dont Joseph Kokonyangi, l'une des figures de proue de leur association politique. Suite à de tels actes posés en violation de la Constitution ainsi que du Règlement Intérieur de leur parti, ces représentants nationaux membres ont souligné que l'actuel Ministre du Plan, Bahati Lukwebo, et le directoire national de leur regroupement politique ne peuvent, en aucune façon, engager l'AFDC. Ainsi, demandent-ils l'instauration d'un comité de crise en vue de réguler la question liée à la gestion même du parti en prélude des élections qui s'annoncent. Pour plus des détails, lisez in extenso ladite déclaration des Députés de l'AFDC.

DECLARATION DES DEPUTES DE L'ALLIANCE DES FORCES DEMOCRATIQUES DU CONGO

Nous Députés Nationaux de l'AFDC,

Constatant que les faits et actes de l'initiateur du Parti, Son Excellence Monsieur Modeste BAHATI LUKWEBO caractérisés par les exclusions et auto-exclusions des cadres sans se référer aux organes habilités créent la cacophonie au sein du parti ;

Précisons que contrairement à la Charte de la Majorité Présidentielle qui reconnaît au Président de la République Joseph KABILA KABANGE la qualité de l'Autorité Morale de la MP, les instruments juridiques de l'AFDC (Statuts et Règlement Intérieur) ne reconnaissent à personne la qualité d'Autorité Morale du Parti ;

Rappelons que les camarades Placide TSHISUMPA et Joseph KOKONYANGI WITANENE ont été élus respectivement Président National et 3ème Vice-président lors du deuxième Congrès du Parti organisé à l'Hôtel Béatrice en Décembre 2015 ;

Conformément à l'Art. 97 alinéa 2 de la Constitution qui rend incompatible les fonctions de membre du Gouvernement avec toute responsabilité au sein d'un parti politique, son Excellence Monsieur le Ministre Modeste BAHATI LUKWEBO n'a plus le pouvoir d'engager le parti ;

Attendu que les lettres N° 019/AFDC/LAM/MBL/ELM/ebd/2018 et N° 020/AFDC/LAM/MBL/ELM/ebd/2018 du 06/juin/2018 et lettres N° 018/ZFDC/LAM/MBL/ELM/ebd/2018 ainsi que la lettre N° 021/AFDC/LAM/MBL/ELM/ebd/2018 du 09/juin/2018 adressées respectivement aux camarades Joseph KOKONYANGI WITANENE et Placide TSHISUMPA portant notamment le constat de leurs auto-exclusions du parti, l'ont été en violation de la Constitution, des Statuts et du Règlement Intérieur de l'AFDC et signées par la personne n'ayant pas qualité et ce, pour des raisons suivantes :

L'Art. 97 AL 2 de la Constitution rend incompatible les fonctions de membre du Gouvernement avec toute responsabilité au sein d'un parti politique ;

La violation du droit de la défense organisé et garanti par l'Art. 19 Al 3 de la Constitution ; les camarades auto-exclus n'ayant jamais été entendus ;

En application de l'Art. 52 du Règlement Intérieur de l'AFDC, seul le Président National engage le parti et non son initiateur ;

La violation des Art. 63 des Statuts, 71 et 72 du Règlement Intérieur qui prévoient un barème des sanctions ; la sanction d'auto-exclusion n'ayant pas été prévue ;

Le non-respect de l'Art. 26 du Règlement Intérieur qui institue l'acte contraire comme principe pour relever le Président National et les Vice-présidents de leurs fonctions.

Concluons que ni le Ministre Modeste BAHATI LUKWEBO, ni le Directoire national actuel ne peut plus engager le Parti ;

Par voie de conséquence, nous, Députés Elus de l'AFDC, en notre qualité de membres du directoire national et co-fondateurs du parti, demandons que soit constitué un Comité de crise pour clarifier l'épineuse question de la gestion du parti en prélude du processus électoral ;

Demandons enfin, à la Majorité Présidentielle, notre famille politique, de tirer toutes les conséquences de cette situation confuse.

Fait à Kinshasa, le 20/juin/2018

LES DEPUTES SIGNATAIRES

Congo-Kinshasa

Le TP Mazembe au finish

Sur le papier, le TP Mazembe était largement favori vu sa très grande expérience, mais aussi par… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.