20 Juin 2018

Afrique de l'Ouest: CCR de l'UEMOA - Le ministre du Commerce rassure Abdoulaye Sory de son soutien

Le ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat, Harouna Kaboré, a reçu en audience, le mardi 19 juin 2018 à Ouagadougou, le président de la Chambre consulaire régionale (CCR) de l'UEMOA.

Sa candidature à la tête de la Chambre consulaire régionale (CCR) de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a été portée par son pays, le Burkina Faso. A la 17e Assemblée générale (AG) de l'organe, du 28 au 30 mai 2018 au Togo, Abdoulaye Sory (directeur général de Fidelis finances) a été élu président de la CCR de l'UEMOA, pour un mandat de trois ans.

Après sa visite au président de la Chambre de commerce et d'industrie du Burkina Faso (CCI-BF), Mahamadi Savadogo, ce premier Burkinabè à accéder à ce poste, était chez le ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré, en fin d'après-midi du mardi 19 juin.

A sa sortie d'audience, Abdoulaye Sory dit avoir fait à son hôte, le point des travaux de l'AG de la CCR qui ont consacré son élection comme président. «La CCR est un organe consultatif de l'UEMOA dont le rôle est d'œuvrer à renforcer l'implication effective du secteur privé dans le processus d'intégration de l'Union.

Nous avons donc fait le point des travaux au ministre et lui avons traduit toute notre reconnaissance pour la confiance placée en nous, en nous désignant comme le représentant de notre pays», a-t-il ajouté. M. Sory dit également avoir abordé avec le chef du département en charge du commerce, les orientations de son mandat afin de lui demander conseils, avis et orientations, pour qu'ils réussissent ledit mandat.

Le ministre Harouna Kaboré a félicité le nouveau président de la CCR de l'UEMOA pour sa «brillante» élection. «La CCR est un outil d'intégration et de développement.

Avoir donc la chance qu'un Burkinabè soit porté à sa tête témoigne de la qualité de notre capital humain et des acteurs de la Chambre de commerce notamment, à porter haut, le flambeau du pays dans la sous-région», a apprécié le ministre du commerce.

Pour lui, le président Sory, membre de la CCI-BF, est connu du milieu des affaires pour avoir fait ses preuves dans le secteur bancaire (DG de Fidelis finances) et déjà servi au sein de la CCR en qualité de vice-président. Il a ainsi prouvé, selon le ministre, qu'il a les épaules larges, le caractère, l'intelligence et le profil nécessaires pour diriger l'institution.

«Notre rôle, c'est de l'accompagner, le soutenir et lui donner les moyens pour qu'il réussisse son mandat à lui confié par ses pairs. Je voudrais le rassurer de la disponibilité du ministère et des autres ministères tout en invitant l'ensemble des acteurs du secteur privé qui l'ont accompagné jusqu'à ce niveau, à continuer à le faire afin qu'il puisse dynamiser la CCR», a-t-il conclu.

Burkina Faso

Echangeur du Nord de Ouaga - Ce joyau qui aura coûté 70 milliards de F CFA

Les populations des arrondissements 3, 8 et 9 de Ouaga peuvent enfin pousser un ouf de soulagement. En effet,… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.