21 Juin 2018

Tunisie: Les cafés jouent les prolongations

Et mine de rien, rebelote. Comme au cours du mois de l'abstinence, nos cafés jouent aujourd'hui à guichets fermés.

En effet, à partir de midi, et dans un rythme quotidien de plus en plus infernal, ils commencent à accueillir leurs premiers contingents de téléspectateurs auxquels se joindront d'autres marées humaines, dans l'après-midi, pour afficher complet dans la soirée. Il est vrai que les «live» de ces TV concernent, en moyenne, trois matches par jour. Un vrai régal pour nos amateurs de foot qui en raffolent. Eux qui, très passionnés jusqu'au chauvinisme, aiment le sport-roi à la folie, et ne ratent jamais pareille occasion qu'ils ne s'offrent qu'une fois tous les quatre ans.

Un régal qui, par son décor fabuleux, son ambiance féerique, son organisation impeccable et la faute qualité du niveau technique de ses spectacles, leur fait forcément oublier le marasme de notre football et le vide glacial des gradins de nos stades. Si donc nos tifosis en sont comblés, les cafetiers le sont davantage, étant donné que plus il y a des matches retransmis en direct, plus il y a du monde.

Et plus la clientèle croît, plus les recettes abondent. «J'ai dû engager deux autres serveurs supplémentaires pour renforcer mon effectif», reconnaît l'un d'eux qui estime, en commerçant averti, que «pour affluence exceptionnelle, il faut des précautions exceptionnelles». Un autre tenancier d'un café, pour saisir au vol cette occasion en or, est allé jusqu'à acquérir un troisième poste TV supplémentaire «pour que l'offre réponde à la demande». Inspiré lui aussi à fond, un cafetier basé à l'Ariana n'a pas trouvé mieux que de... planter un écran géant dans l'immense terrasse de son établissement pour faire face aux flux incessants des mordus de la balle ronde. Bien évidemment, cette trouvaille, géniale et fort porteuse en termes de marketing et d'agressivité commerciale, ne peut que faire des jaloux dans les boîtes concurrentes. Allons maintenant plus loin, et plus précisément dans certains salons de thé huppés qui, outre les plasmas à gogo garnissant les murs, se sont mis à la mode des réservations.

C'est-à-dire que votre table reste à votre entière disposition, si tardive soit votre arrivée, quitte à voir le patron refuser du monde pour ne pas vous décevoir. Bref, tout a été fait, imaginé et consenti pour que l'aubaine inespérée du Mondial de Russie soit mise à profit. «Je sais qu'en été, ça marche aussi bien, mais franchement rien à voir avec cet immense événement footballisque universel qui a mis tout le pays en ébullition», jubile un cafetier du coin qui, le flair aidant, s'est empressé, la veille de cette compétition, d'accrocher à l'entrée de son établissement une pancarte contenant le programme complet des rencontres devant être retransmises en direct par la télé. Un guide (un appat ?) qui incite le client au retour, le lendemain, à la même table. «Sa majesté football» est passé par-là.

Tunisie

Un réseau d'information sur les femmes de la Méditerranée est né

Une ambiance de sororité a régné dans la demeure de Monica Lanfranco. La bienveillance de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.