21 Juin 2018

Tunisie: Prince Harry punit la Tunisie

Roulez jeunesse. Lors de l'annonce de sa liste des 23, Gareth Southgate a tranché : place aux jeunes. Un choix qu'il sera peut-être amené à regretter si ses joueurs multiplient les erreurs de jeunesse comme celle du pourtant expérimenté Kyle Walker lundi soir.

On joue la 33e minute à Volgograd, le latéral balance son coude dans le visage de Ben Youssef, pourtant pas en mesure de couper la trajectoire, et concède un penalty plus qu'évitable. Sassi égalise à 1-1 et revient dans le match presque par miracle...

Heureusement, l'Angleterre connaît déjà son héros : Harry Kane. Déjà auteur de l'ouverture du score, l'avant-centre brise tous les efforts tunisiens en reprenant un corner dans le temps additionnel... Il était temps pour un favori dominateur dans le premier acte, mais malmené dans le second.

Les Three Lions étouffent les Aigles

Vingt ans après, Tunisiens et Anglais se retrouvaient pour, comme en 1998, ouvrir leur Coupe du monde. Mais de ce match, remporté 2-0 par les Three Lions, l'histoire retient surtout les incidents entre supporters dans les rues de Marseille. Alors, comme pour chasser ces vieux souvenirs, l'Angleterre entame le match tambour battant.

La jeune équipe de Gareth Southgate, qui, à part Pickford dans les buts, ne réserve aucune surprise dans son onze mené par Kane et Sterling, pose le pied sur le ballon et presse haut. En face, les coéquipiers de Wahbi Khazri souffrent.

Le complexe Delph

Mouez Hassen multiplie les prouesses dès les premières minutes face à Lingard, Sterling et Stones. Sur corner, ce dernier force le portier formé à Nice à s'envoler pour déloger le ballon de la lucarne, avant que le cuir ne revienne dans les pieds d'un Harry Kane opportuniste qui met l'Angleterre sur orbite d'entrée (11e).

Avec leur pressing haut et l'insouciance de leur jeunesse, les Three Lions asphyxient la Tunisie, qui a en plus le malheur de perdre son gardien blessé à l'épaule. En larmes, Mouez Hassen quitte la pelouse. On pense alors les Aigles (déjà) condamnés.

Mais après quelques autres beaux mouvements conclus par Henderson ou Lingard (qui touche le poteau), ils égalisent sur penalty contre le cours du jeu. Vexés, les Anglais repartent alors à l'assaut du but tunisien désormais gardé par Ben Mustapha. Fébrile sur les coups de pied arrêtés, la Tunisie tient bon jusqu'à la pause.

Kane en sauveur

Entamée sur un énième God Save the Queen descendu des travées, la seconde mi-temps peine à s'emballer. La faute à des Anglais incapables de repartir sur les bases de leur début de match face à de vaillants Tunisiens regroupés bas, qui s'en remettent à Wahbi Khazri, esseulé devant.

A la peine dans le jeu, les Anglais assiègent stérilement la surface des Aigles de Carthage. Les hommes de Southgate menacent le but de Ben Mustapha sur quelques coups de pied arrêtés, mais le gardien tunisien tient la baraque, comme sur une sortie décisive aux devants de Stones, esseulé au point de penalty sur corner (83e): «Tu ressens pas du tout de pression sur l'Angleterre ».

L'entrée de Rashford améliore le jeu des Three Lions, qui percent de plus en plus le bloc tunisien sans pour autant se montrer dangereux. Mais sur un énième corner, Maguire -- un des meilleurs Anglais sur la pelouse -- dévie le ballon qui atterrit sur la tête d'un Harry Kane décidément très opportuniste.

Le capitaine anglais, seul au second poteau, expédie de la tête le ballon au fond des filets (91e) et offre les trois points à la perfide Albion. Cruel pour la Tunisie qui, comme le voisin marocain, craque en fin de match. Avant le match, Harry Kane déclarait vouloir répondre au triplé de Cristiano Ronaldo. Mission presque accomplie!

Tunisie

Le match des extrêmes...

Satisfait du rendement collectif et individuel du groupe, notamment lors des deux derniers matchs contre l'ASG à… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.