21 Juin 2018

Afrique: ONU - Prévention des conflits et soutien à la paix au menu du sommet des chefs de police

NEW YORK- Les dirigeants de police de 193 Etats membres de l'ONU tiennent jeudi leur deuxième sommet à New York, placé cette année sous le signe de la prévention des conflits et de la consolidation de la paix internationale.

Le sommet, ouvert mercredi soir par une cérémonie au siège de l'ONU, entamera ses travaux jeudi sur trois principaux thèmes à savoir les défis rencontrés par les opérations de maintien de la paix, la prévention des conflits et le soutien à la paix.

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général major Abdelghani Hamel, prend part à ce sommet qui fournit une plate¡forme unique pour débattre des moyens susceptibles de contribuer à la prévention et à la résolution des défis entravant la paix et la sécurité dans le monde.

Le général Major, présentera à l'occasion de cet évènement clé, l'expérience de l'Algérie dans la lutte contre le crime transfrontalier, y compris le crime organisé et le trafic de drogue.

Le sommet offre à ce titre une occasion exclusive de formuler une réponse unie aux menaces et aux risques transnationaux et à renforcer la complémentarité des efforts entre l'ONU et les forces de police nationales dans ce domaine, soulignent les organisateurs.

La réunion se tient dans un contexte particulier, caractérisé par des conflits violents, y compris le crime organisé, la violence et l'extrémisme propices au terrorisme qui appellent les pays membres de l'ONU à redoubler d'efforts en matière de préservation de la sécurité.

Le secrétariat général, qui devrait donner le coup d'envoi des travaux, souhaite mettre à profit cette réunion pour renforcer le rôle de la police de l'ONU qui représente une composante essentielle des opérations de maintien de la paix de l'organisation onusienne.

Au total, 11.000 policiers, venus de 88 pays contributeurs sont déployés dans 11 missions de maintien de la paix, selon les chiffres fournis par l'ONU.

Les recommandations du sommet seront d'une importance capitale pour les services de police de l'ONU, qui sont désormais au centre des discussions sur le maintien de la paix et de la sécurité internationales, alors que le secrétaire général vient d'entamer la réforme des opérations de maintien de la paix.

"La Police des Nations Unies a joué un rôle dans la réduction d'effectifs et le retrait des missions au Timor Leste, en Côte d'Ivoire et au Libéria, ainsi que la transition en Haïti vers un exercice de maintien de la paix ", relève l'ONU dans une note de réflexion sur le sommet.

Par ailleurs, et s'appuyant sur les travaux du premier sommet tenu en 2016, la rencontre devrait aider à établir une vision commune de la contribution de la police des Nations Unies à la prévention des conflits et au maintien de la paix.

Les conclusions du sommet seront également prises en compte dans le prochain rapport du secrétaire général dédié à la police des Nations Unies, à paraitre en novembre 2018, selon les organisateurs.

Algérie

Visite d'IBK dans le nord - Pour la CMA, la mise en oeuvre de l'accord de paix traîne

Au Mali, Ibrahim Boubacar Keita, était en campagne dans le nord du pays. Le président a achevé hier… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.