21 Juin 2018

Angola: L'inventaire enregistre la mort de 50 éléphants entre 2012/2017

Luanda — Le premier inventaire national sur l'ivoire pour 2012/2017 estime qu'au moins 50 éléphants ont été tués au cours de cette période, ce qui aura produit un million 240 kilogrammes d'ivoire.

C'est ce qu'a informé mardi à l'Angop, la cheffe du département et point focal de la CITES en Angola, Albertina Nzuzi, indiquant que l'étude a enregistré la mort naturelle de six éléphants entre 2012/2014, 11 autres de 2015 à 2016 et 30 en 2017.

Il y a eu aussi des décès de six jeunes éléphants en raison de causes indéfinies.

Selon elle, 13 braconniers ont été arrêtés dans la province de Cuando Cubango, dont trois ont été jugés et purgent des peines allant de six mois à un an, tandis que neuf autres attendent d'être jugés.

A Luanda, trois citoyens chinois ont été arrêtés et attendent d'être jugés et quatre autres citoyens angolais sont dans la même situation.

Albertina Nzuzi a dit que des échantillons ont été prélevés pour l'étude de l'ADN qui permettra de déterminer la provenance des éléphants morts.

La responsable est favorable à la mise en œuvre effective de la Convention internationale sur le commerce des espèces de la faune et la flore sauvages menacées d'extinction (CITES) en Angola.

Angola

L'Angola à la réunion du Commerce de la SADC

L'Angola participe depuis mercredi à la 30e Réunion du Comité des ministres du Commerce de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.