22 Juin 2018

Niger: Avenir incertain pour l'opposant Hama Amadou

Photo: Facebook/Hama Amadou
Hama Amadou

Quel avenir pour Hama Amadou et son parti Lumana ? C'est la question qui se pose aujourd'hui. Il vient d'être déchu de son poste de député, une décision qui fait suite à sa condamnation à un an de prison pour une affaire de trafic de bébés nigérians. L'arrêt de la Cour constitutionnelle est sans appel et s'ajoute à sa condamnation à un an ferme qui avait déjà porté un coup à sa carrière. Son entourage ne s'avoue pas vaincu pour autant.

Au mois de mai, lors de l'anniversaire de son parti, il s'était clairement positionné comme candidat à la présidentielle de 2021. Aujourd'hui, ses proches y croient toujours et refusent de parler de la fin de sa carrière. Le Moden Fa Lumana reste le premier parti d'opposition au Parlement et considère toujours Hama Amadou comme son président et chef de file de l'opposition.

Mais en exil depuis plus de deux ans et interdit de toute compétition électorale, ne risque-t-il pas de perdre des soutiens et son parti de s'effriter ? C'est un risque, reconnaît un cadre de son mouvement, qui assure que ses militants se battront jusqu'au bout pour que l'ancien Premier ministre soit candidat en 2021.

Pour y arriver, le parti compte notamment sur une décision de la cour de justice de la Cédéao saisie l'année dernière. Une première audience est programmée début novembre et pourrait en théorie conduire à une révision de la condamnation de l'opposant.

Autre espoir des soutiens de Hama Amadou, un changement du code électoral qui lui interdit aujourd'hui de se présenter. Une possibilité qui n'est pas à l'ordre du jour, même si le texte est contesté.

Après la bataille judiciaire, la bataille politique s'annonce donc rude pour le parti Lumana pour défendre la place de son président qui n'a pas programmé son retour au Niger.

En savoir plus

Déchéance du statut de députe de Hama Amadou

Le verdict est tombé, hier, 20 juin 2018. L'ancien président de l'Assemblée nationale du Niger,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.