22 Juin 2018

Tunisie: Importantes mesures - Accès aux filières «nobles»

C'est à la suite d'un diagnostic de la situation s'étendant sur les cinq dernières années qu'il a été possible de déterminer les gouvernorats susceptibles de bénéficier d'une mesure positivement discriminatoire. A cet égard, les filières à forte demande ne resteront plus hors de portée des nouveaux bacheliers des régions ciblées. C'est ainsi que 30 filières ont été identifiées dans 30 institutions universitaires dont les études appliquées, l'ingénierie et les sciences sociales. 8 % de la capacité d'accueil dans ces spécialités seront concernées par la discrimination positive.

La mesure-phare qui ne manquera pas de soulager de nombreuses familles à faible revenu ou revenu moyen touche à l'octroi d'une bourse d'intégration dans la vie universitaire. Elle s'adressera, donc, aux nouveaux bacheliers issus de ces familles. Sa valeur est de 500 D. Elle sera servie dès l'inscription dans un établissement universitaire public.

Les étudiants talentueux pourront faire valoir leurs adresses grâce à une dérogation qui leur sera accordée moyennant une justification prouvant leurs aptitudes dans des spécialités artistiques, tic, conception, théâtre, cinéma, journalisme, etc. Dans ce cas, le critère du score ne sera pas exigé.

Au niveau de l'amélioration des services universitaires, la prochaine rentrée enregistrera plusieurs nouveautés. Il y a, d'abord, l'augmentation de 1.500 lits de la capacité des foyers universitaires. Près de 15.000 repas supplémentaires seront servis quotidiennement grâce à l'ouverture de nouveaux restos U ou la réouverture de certains autres (Sidi Bouzid, Kairouan, Sousse, Ariana, Carthage, Sidi Thabet).

Ouverture sur le monde

En outre, on continuera à améliorer les autres prestations, notamment par le renforcement de l'utilisation de la smart carte dans 10 nouveaux restaurants universitaires. Les activités culturelles et sportives bénéficieront de plus d'intérêt avec l'exploitation de 13 stades gazonnés dont 8 dès le début de la rentrée (Gabès, Tataouine, Sfax, Sbeitla, Sidi Bouzid, Mahdia, Sousse). Les 5 autres entreront en service en cours d'année dans les gouvernorats de Nabeul, Le Kef, La Manouba, Gafsa et Tozeur.

Sur un autre plan, les nouvelles dispositions se sont intéressées, également, au rayonnement de l'Université tunisienne à l'étranger, et ce, grâce à l'opportunité offerte aux étudiants étrangers de s'inscrire dans les établissements supérieurs publics. Cet enseignement sera payant contre des montants allant de 5.000 à 15.000 dinars selon les spécialités. Ce sera la première fois que les portes de l'enseignement public seront ouvertes à un enseignement payant. Cet argument devrait, à n'en point douter, réalimenter un débat fort vieux sur la gratuité de l'enseignement public. Ces détracteurs y verront une voie vers la disparition de la gratuité.

Les responsables, pour leur part, soulignent l'importance d'une telle initiative dans le sens où elle contribuera à renforcer le rayonnement de nos institutions en dehors de nos frontières en attirant plus d'étudiants étrangers venant d'Afrique ou du Moyen-Orient.

S'agissant de la formation continue, un nouveau cadre s'attellera à l'organiser et à en renforcer les moyens et les outils.

Au niveau des systèmes informatiques, le Centre «El Khawarizmi» disposera, à partir de la rentrée universitaire prochaine, des services internet à très haut débit, 100 % fibres optiques. L'amélioration du système de données sera assurée grâce à une nouvelle plateforme numérique comprenant toutes les institutions universitaires et proposant divers services aux universitaires, aux administratifs et aux étudiants.

Tunisie

Jeux Olympiques Jeunesse - Botswana, Nigéria, Sénégal et Tunisie candidats

Le CIO (Comité International Olympique) a dévoilé mercredi les noms des pays candidats à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.