22 Juin 2018

Ile Maurice: Sexualité des mineurs - Enfants, qu'en pensez-vous?

L'Ombudsperson for Children voudrait avoir le point de vue des citoyens, incluant les enfants, sur les problèmes tels que le mariage des jeunes, la grossesse précoce, les relations entre deux mineurs... Son objectif : proposer des recommandations efficaces et valables aux autorités.

«The saddening death of a 13-year-old girl child in Goodlands who was pregnant and "married", has undoubtedly stirred reflections on several issues regarding children such as teenage pregnancy, child marriage, child sexual abuse, teen dating and cohabitation ("concubinage") between either two minors or an adult and a minor», écrit Rita Venkatasawmy dans un communiqué de presse ce vendredi 22 juin.

Elle attire l'attention sur le fait qu'il incombe en premier lieu aux familles de protéger les enfants de tels abus. De plus, comme recommandé par le Comité des droits des enfants, les lois mauriciennes ont été amendées pour définir comme enfant toute personne de moins de 18 ans et interdire les mariages en-dessous de cet âge.

L'Ombudsperson estime cependant qu'il est important d'entendre la voix du public sur ces sujets, afin que chacun apporte sa réflexion. Elle demande donc à tous ceux qui souhaitent contribuer de se rendre à l'Ombudsperson for Children's Office, 1st Floor, NPF Building, rue des Artistes, Beau-Bassin, entre 10 heures et 15 heures, du lundi 25 juin au vendredi 6 juillet. Ou de téléphoner sur le (230) 454 3010 and 464 4380 (du lundi au vendredi de 9 heures à 15 h 30). Ou encore d'envoyer un e-mail sur : ombudschild@govmu.org

Ile Maurice

Trafic de psychotropes - Une pharmacienne recherchée

Le responsable du département wholesale d'une pharmacie de la capitale a consigné une déposition… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.