22 Juin 2018

Ile Maurice: Sécurité maritime - «Le budget de la police est le plus bas au monde»

Le haut-commissaire de l'Inde à Maurice, Abhay Thakur, se dit émerveillé par les moyens mis à la disposition des autorités policières. «Elles parviennent à gérer un défi énorme en termes de sécurité maritime dans l'océan Indien, avec un budget très limité.» D'ailleurs, au dire d'Abhay Takur, Maurice est le pays qui dispose du budget «le plus bas» au monde.

C'était ce vendredi 22 juin, lors de la mise à l'eau du CGS Guardian, après une remise en état de six mois, en câle sèche, au chantier naval de Mumbai, en Inde. Une remise en état survenue après 25 ans au service de la National Coast Guard (NCG).

Selon Abhay Thakur, afin d'aider davantage Maurice dans le domaine de la sécurité maritime, un nouveau Multipurpose Petrol Vessel , annoncé lors du Budget 2018-19 par le Premier ministre, viendra renforcer la flotte de la NCG. «Le nouveau MPV sera légèrement plus grand que le CGS Barracuda. Il bénéficiera d'une ligne de crédit de USD 100 millions».

La NCG avait utilisé l'extension d'une précédente ligne de crédit de 46 millions de dollars octroyée en 2014, pour financer l'achat de dix Fast Interceptor Boats (FIB), du CGS Valiant et du CGS Victory, du constucteur naval indien Goa Shipyard Limited.

Le haut-commissaire de l'Inde affirme que la NCG se dote également d'un nouveau système de surveillance des côtes. La Maritime Air Squadron devra également être renforcée.

Réparation au coût de plus de Rs 100M

«La remise en état est bénéfique plutôt que d'investir massivement dans un nouveau bateau», fait ressortir Premhans Jhugroo, Senior Chief Executive au ministère de la Défence. Il estime que cela va aider à rehausser la sécurité maritime. D'ajouter : «Notre NCG a évolué en tant que garde-côte réputée dans la région».

Le CGS Guardian est doté d'équipements dernier cri. Il possède deux canons et deux systèmes de radar. Sa réparation, au coût de plus de Rs 100 millions, a été possible grâce à une subvention du gouvernement de l'Inde.

C'est en 2017 que la décision a été prise de remettre en état le CGS Guardian. Après l'achèvement de la remise en état, le navire a entrepris des parcours à la fois dans le port et en mer en vue d'effectuer un réglage d'équipement.

Vers la fin du radoub, l'équipe de préparation navale de Mumbai a effectué des contrôles de sécurité en mer et a fourni à l'équipage la formation nécessaire sur divers aspects, notamment la lutte contre les incendies, le contrôle des dommages et la manutention du navire.

Après les essais en mer, le CGS Guardian a mis le cap sur Maurice le 1er juin. Une traversée qui a duré 14 jours.

Ile Maurice

Il avait été détenu à Alcatraz - Un jeune de 21 ans réclame des dommages de Rs 6 M à l'État

Inhumain. C'est ainsi que Sandirajen Mooneyan qualifie le traitement qu'il a reçu lors de sa détention… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.