22 Juin 2018

Sénégal: Le journalisme d'investigation - "Un élément essentiel" de transparence et de bonne gouvernance (officiel)

Saly-Portudal (Mbour) — Le journalisme d'investigation peut devenir "un élément essentiel" de transparence et de bonne gouvernance pour toute société qui se veut démocratique, s'il est mené avec professionnalisme et responsabilité, a affirmé vendredi le secrétaire général du ministère de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l'Economie numérique, Yoro Moussa Diallo.

"En journalisme, l'investigation fait partie des genres majeurs. Sa particularité est d'aller en profondeur dans le traitement de faits délicats afin de rendre publique une vérité souvent tenue secrète ou dissimulée", a rappelé M. Diallo.

Présidant vendredi à Saly-Portudal (Mbour, ouest) les travaux de l'atelier sous-régional d'échanges et de lancement officiel d'une Plateforme citoyenne d'appui au journalisme d'investigation (PAJI), il a souligné que "le rôle des médias n'est plus à démontrer dans notre quotidien, dans la consolidation et la promotion des valeurs démocratiques et de l'Etat de droit".

Mais, le journalisme d'investigation demeure "très exigent" et "peut présenter des risques pour le journaliste par rapport à l'importance du sujet abordé et des enjeux".

"C'est pourquoi ce type de journalisme nécessite pour le professionnel, une solution solide formation, du talent, de l'intégrité, de l'engagement et beaucoup de persévérance pour ne pas dire de courage", a-t-il fait valoir.

"En tant qu'autorité, nous avons l'intime conviction que le succès du journalisme d'investigation" dépend "étroitement" de l'accès aux données et aux sources d'information.

"African Journalists forum" (forum des journalistes africains, en anglais) travaille pour la promotion du journalisme d'investigation, à l'ère du numérique, dans une approche participative des populations à l'exercice du pouvoir, à travers le lancement officiel de cette plateforme.

Regroupant des professionnels de l'information et de la communication ainsi que des chercheurs de plus de trente pays, il va lancer, au Sénégal et en Gambie, cette plateforme, a expliqué son président, le journaliste sénégalais, René Massiga Diouf.

"C'est le choix que les journalistes ont fait et s'y sont investis avec professionnalisme depuis toujours, malgré le lourd tribut qu'ils ont payé pour faire éclore la vérité et informer les populations sur la manière dont les dirigeants tiennent le gouvernail pour éviter que le navire tangue", a laissé entendre M. Diouf.

Sénégal

Le Sénégal encouragé à aller plus loin sur l'accès à une éducation de qualité pour tous

La Banque Mondiale encourage le Sénégal à aller encore plus loin dans son élan, avec une… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.