23 Juin 2018

Ile Maurice: PNQ - Le calendrier de la «privatisation» est toujours d'actualité

Le mot «privatisation» a été au centre d'un débat entre le leader de l'opposition Xavier-Luc Duval et le ministre des Services publics Ivan Collendavelloo.

Le premier cité a voulu savoir si la «privatisation» de la Central Water Authority (CWA) était toujours d'actualité. A cela, Ivan Collendavelloo a joué sur les mots affirmant qu'il n'était pas question de «privatisation» mais «d'affermage». Au tour du leader de l'opposition de préciser que le ministre, lui-même, a, à maintes reprises, fait usage du mot «privatisation» dans le passé.

«D'accord, je le reconnais, j'ai moi-même utilisé ce mot. J'en ai même abusé... » C'est ce qu'a finalement déclaré Ivan Collendavelloo. Xavier-Luc Duval a ensuite rappelé que le recrutement de certains employés de la CWA est déjà sous la tutelle de contracteurs.

«Let's call a cat a cat ! Si ça ce n'est pas de la privatisation...», affirme Xavier-Luc Duval. Le leader de l'opposition a ensuite évoqué l'existence d'un calendrier de travail présenté en janvier avant de demander s'il est toujours d'actualité.

«Oui c'est toujours d'actualité. Mais je ne veux pas en parler parce que cela peut affecter un éventuel appel d'offres», poursuit Ivan Collendavelloo. Il a ensuite précisé qu'il s'agissait de trouver un opérateur pour «mener les opérations». «Et qui sera tenu responsable si un tuyau est cassé ? L'opérateur ou la CWA ?», demande Xavier-Luc Duval.

«Vous entrez là dans les détails du contrat. Vous le saurez après. Vous serez toujours leader de l'opposition... », lance Ivan Collendavelloo.

«Hopefully, by that time, I won't be leader of the opposition !», rétorque Xavier-Luc Duval. Ce qui provoquera le rire dans l'Assemblée.

20 à 30% d'augmentation du prix de l'eau

Le prix de l'eau est, une fois de plus, revenu sur le tapis. Xavier-Luc Duval a évoqué une déclaration faite par le directeur général de la CWA dans la presse. Ce dernier parlait d'une majoration du prix de l'eau de l'ordre de 20 à 30%. Le ministre a démenti ce chiffre en affirmant qu'il était prévu que le tarif augmente de plus de 30% pour ceux utilisant plus de 50 m³. Et qu'il s'agissait d'une mesure pour conscientiser et non pour ramener des fonds dans les caisses de la CWA.

Ile Maurice

Sucre - «Nou pou fer soulevman si aplik rapor», prévient le Joint Negotiating Panel

«Le Joint Technical Committee est en réalité un Joint Technical Conspiracy visant à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.