23 Juin 2018

Congo-Brazzaville: Fête de la musique 2018 - Une manifestation pleine d'enthousiasme

La célébration de l'événement, le 21 juin à Brazzaville, a connu un engouement sans pareil. Les mélomanes, toute génération confondue, ont été au rendez-vous partout où étaient implantés les sites.

Instituée le 21 juin 1981 en France par le ministre de la Culture et des arts de l'époque, Jack Lang, la fête de la musique est depuis lors célébrée à cette date dans plusieurs pays du monde. La République du Congo n'est pas restée en marge de l' événement qu'elle a célébré cette année avec beaucoup de ferveur.

A Brazzaville, quatre sites ont été retenus dont trois publics et un privé, celui du Radisson Blu M'Bamou Palace Hotel, qui a reçu l'artiste musicienne Fanie Fayar.

C'est à partir de 17h que le ministre de la Culture et des arts, Dieudonné Moyongo, a visité les trois sites publics. Le premier a été le Cercle culturel Sony-Labou-Tansi où se produisaient Niama Zamba de Ouenzé, le groupe Musée et Nancy Matounga. Cette dernière a interpellé la conscience de la jeunesse congolaise à travers sa chanson "Mboungou kutula nkutu". Un titre qui raconte la vie d'un habitant du village Nkutu, Mboungou, qui ne veut pas prendre sa vie au sérieux.

Après Sony-Labou-Tansi, le ministre de la Culture et des arts s'est rendu à l'Institut français du Congo (IFC) qui rassemblait quatre scènes pour quatre cent quatre-vingt-seize artistes et soixante-seize groupes. Se sont notamment produits, sur la scène Savorgnan, les groupes et artistes suivants : Mbere junior, Sanisina, Les Anges blancs, Vocal bantou, Marina la deesse, Extra Musica de Roga Roga, Folk Sanza, Zara Umporio, Amaya, ... . Sur la scène de la Cafet, Manie Kongo, Ondel-Gond, Diane Kerry, Byt, Mack Toob, Mbata Kong Loby, Nancy Matoungo, Captain Merimes, Parfait Young, Liz, ... La scène Parvis, quant à elle, a reçu, entre autres, Le Kingo de Bax, Mafio musk, Key Kolos, Biz Ice, ... Enfin, la scène Jardin a vu la prestation des artistes et groupes : Sounga, Ben-Oni, Guer2vie, Maruisca, Jah Loise, Kitio & The Kongo Men, Kizma connection, Jam Caroline, Bloosta Boobwai, One Misssile, Don Maxxy, Nkûa Nduenga, ...

Le dernier site visité par Dieudonné Moyongo a été celui du Viaduc de Talangaï où se sont produits, tour à tour, Eloko ya peuple, Tourbillon Sonor, DJ Jenny, Th Musica, Black d'Afrique, DJ Otondo, BB Tueurs et Patrouille des stars.

Sur place, le ministre et le public ont été marqués par le talent du DJ Otondo, véritable bête de scène. Le comédien Maloukou a été l'autre vedette de la soirée, très applaudi par tous. Enfin, la soirée musicale au Viaduc a été bouclée par le groupe Patrouille des stars et son leader charismatique, le Metatron Kevin Mbouandé. Le public est venu nombreux suivre la chanson "Le papa- le papa" qui caracole dans les night clubs et bars dancing.

Patrouille des stars et Extra Musica fidèles au rendez-vous

Si au site du Viaduc de Talangaï le groupe phare a été Patrouille des stars, au site de l'IFC, Extra Musica a emporté le public. En l'absence de son patron, Roga-Roga, cet orchestre qui vient de se produire en France a donné une bonne prestation dans la salle Savorgnan, devant une foule immense.

Partout, la fête a été au rendez-vous et les organisateurs et artistes musiciens ont été satisfaits. Marie Audigier, directrice déléguée de l'IFC, a exprimé sa joie en ces termes. « C'est ma première fête de la musique, une fête magnifique. Le public est venu en grand nombre. Toutes les scènes étaient pleines et les artistes de qualité. Il y a dans ce pays une qualité d'artistes extraordinaires. Ça fait deux mois que toute l'équipe de l'IFC travaille sur ce projet. Nous avons eu plus de 93% de candidatures, passé des heures et des heures à choisir. C'est deux fois plus que l'année dernière. Je trouve que c'est très magnifique. L'année prochaine, nous devons mettre la barre plus haute ».

Le patriarche Gianny Olando Mwan'Eboro, patron de Kingoli authentique V, a affirmé: « La cérémonie a été magnifique. Nous remercions l'IFC qui fait en sorte que les musiciens retrouvent leur public. La fête de la musique? c'est notre fête, nous les musiciens. Nous devons la fêter avec beaucoup de joie. L'organisation a été impeccable, près de cinq cents artistes ont presté, ce qui veut dire que la fête était vraiment au rendez-vous. »

Parfait Young, artiste musicien, président du groupe éponyme, n'a pas caché ses sentiments. « Je pense que la fête de la musique 2018 à l'IFC a été très belle » , s'est-il réjoui.

Enfin, le percussionniste Magnum, qui a fait du tam-tam sa passion, a exprimé lui aussi sa satisfaction. « Mon concert a été fondé sur le fleuve qui est mon album. J'apprécie ce que fait l'IFC pour les artistes musiciens congolais. Cet institut nous soutient », a-t-il témoigné.

Congo-Brazzaville

Le Congo et le Sénégal font jeu égal

Venus à Brazzaville en quête d'un bon résultat, les Lionceaux de la Teranga du Sénégal… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.