23 Juin 2018

Tunisie: Les décisions ne seront pas révisées

Il a précisé que les décisions de mettre fin aux fonctions de responsables de sécurité par l'ancien ministre de l'Intérieur Lotfi Brahem après le naufrage de l'embarcation de migrants clandestins au large des îles Kerkennah le 3 juin sont toujours en vigueur et de nouveaux responsables ont même été nommés à leur place.

«On confond souvent les décisions de destituer (des responsables) de leurs fonctions qui mettent fin à leur mission de façon définitive et les décisions de révocation qui leur permettent d'être désignés dans d'autres missions», a-t-il précisé.

Le porte-parole du syndicat de la garde nationale, Sami Genaoui, a déclaré jeudi à la presse que les révocations au sein du ministère de l'intérieur annoncées après la désignation de Ghazi Jribi ministre de l'Intérieur par intérim ont été annulées, rappelle-t-on.

L'ancien ministre de l'Intérieur, Lotfi Brahem, avait décidé au terme d'une réunion tenue le 4 juin par le conseil régional de sécurité à Sfax, de démettre de leurs fonctions 10 responsables de sécurité sur fond du drame du naufrage d'une embarcation de migrants clandestins au large de Kerkennah le 3 juin qui avait fait plus de 80 morts.

Après ce drame, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, avait décidé le 6 juin de limoger à sont tour Lotfi Brahem et de le remplacer à titre intérimaire par Ghazi Jribi qui cumule aussi les fonctions de ministre de la Justice.

Tunisie

Sans sensibilisation, le diabète passerait de 10 à 25%

La famille, premier maillon de la prévention Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.