23 Juin 2018

Sénégal: Lutte contre la déforestation et la sécheresse - Le Sénégal dirige la commission africaine des forêts pour 2 ans

Le Sénégal, à l'instar des autres pays du monde, a célébré la journée de lutte contre la désertification et la sècheresse .Un évènement qui a coïncidé avec la tenue de la 21e session de la commission des forêts et de la faune sauvage pour l'Afrique dont le thème était « Restaurer les forêts, les paysages et la faune sauvage : Libérer les opportunités de développements durables en Afrique ». A l'occasion, le Sénégal a pris les rênes de la Commission africaine des forêts.

La rencontre organisée par l'Organisation des Nations Unis pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a été en effet l'occasion d'annoncer que c'est le Sénégal qui va diriger la commission des forêts africaines. A en croire le Colonel Baidy Ba, patron des Eaux et forêts, par ailleurs président de la Commission des forêts africaines, les défis sont énormes. « C'est une lourde tâche. Nous allons durant ces deux ans être le porte-voix de l'Afrique concernant les questions liées à la forêt et la faune sauvage; c'est un honneur qui a été fait à notre pays », a d'emblée fait savoir le vice-président du comité mondial.

Et de poursuivre : « Depuis des années, nous sommes en train de nous battre pour une bonne gestion durable de nos forêts et certainement, c'est l'engagement de nos dirigeants qui a fait qu'au niveau international, on a porté le choix sur le Sénégal ». Pour le colonel Bâ, la rencontre a été aussi le lieu de discuter du lien entre sur la gestion durable des forêts et la sécurité alimentaire et la nutrition. Les forets jouent un rôle important dans l'économie des populations et dans leur vie sociale », a indiqué le colonel qui ajoutera que « la menace de la faune sauvage dans certaines parties du continent, évoquée lors des discussions et le développement des parcs nationaux au Sénégal, constitue une réponse à ces menaces.

Sur les coupes de bois dans les forêts, le patron des eaux et forêts, le colonel estimera que les agents et les populations jouent un rôle prépondérant et l'exemple du Sénégal sur l'agroforesterie avec les femmes de Mbao qui font le maraichage est une parfaite illustration. Et la recommandation est alors faite aux pays de suivre l'exemple pour gérer durablement la forêt et nourrir les populations.

Pour sa part, le Maire de la commune n'a pas manqué de magnifier le travail des dames en question mais il a fait aussi part des inquiétudes sur les grandes saignées que subit la forêt classée de Mbao. « Nous sommes fiers de ces braves femmes et remercions les agents qui ont eu à participer à la protection de la forêt et environs. « Ici, à Mbao, nous avons notre stratégie de développement durable car la commune et les populations sont toujours intégrées dans la gestion de la forêt classée. Par contre, plus de 100 ha sont défalqués de la superficie totale pour les grands travaux de l'Etat mais nous demandons à l'Etat de nous laisser le reste pour la survie des populations qui y mènent des activités génératrices de revenus », a indiqué Abdoulaye Pouye, le maire de Mbao.

Sénégal

Iles Canaries - Une association promeut le tourisme médical

Las Palmas (Iles Canaries), 15 déc (APS) - Les Iles Canaries (Espagne), connues comme une destination touristique… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.