23 Juin 2018

Sénégal: Formation en sécurité nationale - Le Cheds fête sa première promotion

Le Centre des hautes études de défense et de sécurité (Cheds) a procédé avant-hier, jeudi 21 juin, à la clôture de la première session de son programme de formation en Sécurité nationale. Lors de la cérémonie officielle présidée par le ministre de l'Intérieur, les 11 membres de la première promotion de ce programme ont reçu leur diplôme.

Le Centre des hautes études de défense et de sécurité (Cheds) a fêté avant-hier, jeudi 21 juin, sa première promotion dans le cadre de son programme de formation en Sécurité nationale. Les 11 hauts cadres issues de l'administration publique, du secteur privé, des universités, des Forces de défense et de sécurité et des professions libérales qui suivaient une formation sur les enjeux et défis majeurs de la défense, de la sécurité et de la paix au Sénégal, en Afrique et dans le monde ont reçu leur diplôme de fin de formation. La cérémonie tenue dans un hôtel de la place a été présidée par le ministre de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye en présence de plusieurs officiers supérieurs des Forces de défense et de sécurité ainsi que des représentants des familles des récipiendaires.

Le général Paul Ndiaye, Directeur général du Cheds, s'est félicité des conditions d'organisation de cette première session de formation (du Cheds) qui a débutée le 4 janvier dernier et qui s'est achevée par un voyage d'étude au Mali, dans la période du 22 au 25 mai dernier. Selon l'officier supérieur de l'armée sénégalaise ce programme de formation en sécurité nationale vise à répondre à plusieurs défis. D'abord, le besoin impératif lié à l'évolution rapide et incertaine de la situation sécuritaire du monde, mais aussi aux menaces exogènes qui pèsent sur la paix et la sécurité en Afrique. A l'en croire, il s'agit, pour le Cheds, face à ces défis, d'amener les États à favoriser le développement d'une approche globale inclusive de la sécurité mais aussi de mettre à la disposition des États des ressources humains bien formées et préparées à la prise en charge des défis sécuritaires actuels.

Le général Ndiaye a invité les récipiendaires à poursuivre le partage des résultats des travaux personnels et collectifs mais aussi «à mettre le réseau qu'ils ont créé entre eux au service de la paix et de la sécurité de leur pays et de l'Afrique en général». Pour finir, le directeur général du Cheds a réaffirmé l'engagement de son centre et de son personnel à développer le programme de formation en sécurité nationale et à l'ouvrir autant que possible au genre et à l'Afrique. En effet, les 11 membres de cette première promotion sont tous des hommes.

Aly Ngouille Ndiaye, qui a présidé la cérémonie au nom du Premier ministre, a salué cette initiative du Cheds qui, selon lui, contribuera fortement au renforcement du potentiel humain dans les domaines de la défense et de la sécurité. «L'efficacité de tout système sécuritaire est tributaire de la disponibilité des ressources humaines bien formées, agissant dans le cadre d'un Etat de droit, au service de l'intérêt des citoyens et de la société», a-t-il souligné. Le ministre de l'Intérieur d'engager, dans la foulée, le Cheds à tout mettre en œuvre pour que «cette formation soit hissée, chaque jour davantage, au rang d'excellence et de référence sur le continent». S'adressant aux récipiendaires, Aly Ngouille Ndiaye a rappelé la grande importance de la formation reçue pour nos États du fait, dit-il, «qu'elle constitue une étape essentielle dans la création progressive d'un vivier d'experts civils de haut niveau dans le domaines de la défense et de la sécurité».

Au nom de ses camarades de promotion, le colonel Idrissa Moulaye Coulibaly de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers, tout en remerciement le Cheds pour cette formation, a réaffirmé l'engagement de chaque membre de cette première promotion à répercuter les expériences reçues dans son domaine d'activité.

Sénégal

Le Congo et le Sénégal font jeu égal

Venus à Brazzaville en quête d'un bon résultat, les Lionceaux de la Teranga du Sénégal… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.