24 Juin 2018

Afrique de l'Ouest: Organisation ouest africaine de la santé

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, le vendredi 22 juin 2018 au palais de Kosyam, le directeur général de l'Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS), le Pr Stanley Okolo.

«Le président du Faso s'est montré comme un père pour notre organisation » ; c'est ce témoignage que le directeur général de l'Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS), le Pr Stanley Okolo, a fait, à sa sortie d'audience, le vendredi 22 juin 2018 à la présidence du Faso.

L'hôte du président Roch Marc Christian Kaboré a confié avoir eu une « rencontre fructueuse » avec le chef de l'Etat. « Nous avons discuté des questions liées à l'assistance par le gouvernement du Burkina Faso à l'OOAS. Les problèmes de santé, surtout ceux liés aux décès des femmes à la suite des accouchements, ont été aussi abordés », a expliqué le Pr Stanley Okolo.

Des questions liées à des situations d'urgence nécessitant des soins pour les blessés, la méningite et l'épidémie à virus Ebola qui sévit actuellement en République démocratique du Congo (RDC) ont été, entre autres sujets, au cœur des échanges.

« J'ai pu réaliser qu'il existe une synergie entre l'OOAS et le gouvernement du Burkina Faso. Le président nous a rassuré du soutien de l'Etat à l'OOAS pour toutes ses œuvres. Il nous a exhorté à collaborer avec le ministre de la Santé pour identifier toutes les difficultés liées au fonctionnement de l'organisation afin qu'il puisse rechercher des solutions rapides », s'est félicité le Pr Stanley Okolo.

L'Organisation ouest-africaine de la santé, créée en 1987, est une institution spécialisée de la CEDEAO en charge des questions de santé. En clair, elle ambitionne offrir un niveau élevé de prestations de soin de santé aux populations de la sous-région grâce, entre autres, à l'harmonisation des politiques des pays membres.

Son siège est à Bobo-Dioulasso, la capitale économique du Burkina Faso. Le Pr Stanley Okolo y a pris fonction comme directeur général de l'organisation, le 1er mars 2018 et selon lui, c'est la première fois qu'il a l'opportunité de rencontrer le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Burkina Faso

Procès du putsch manqué - La petite colère du soldat Seydou Soulama

Débuté le 17 juillet, l'interrogatoire du soldat de deuxième classe, Seydou Soulama, s'est… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.