Nigeria: Le Nigeria éteint le volcan islandais

Le buteur Ahmed Musa et le gardien de but Ikechukwu Ezenwa célèbrent la victoire 2-0 du Nigeria contre l'Islande lors d'un match de Coupe du monde à Volgograd.
24 Juin 2018

Oui, le Nigeria s'est donné le droit de jouer un 16e de finale face à l'Argentine lors du troisième match de poule.

Sapé comme jamais avec son maillot de fashion victime, le Nigeria se fait pourtant d'entrée voler la vedette par Gunnarsson et ses touches longues de quarterback. Vexant, surtout venant d'un mec qui ose le combo boule à zéro-barbe de naufragé. Un choix capillaire osé, un peu comme le jeu des Islandais, qui n'hésitent pas à se porter à l'assaut du but d'Uzoho.

Surtout grâce à Gylfi Sigurdsson, qui prend un malin plaisir à mettre à mal l'arrière-garde des Super Eagles. Le joueur d'Everton se fend de petits pas de chats pour éviter les gambettes et les taquets adverses, claque quelques passes veloutées et se signale même d'une frappe malheureusement un chouïa trop molle, qui finit dans les bras d'Uzoho. Juste avant la mi-temps, il envoie aussi un coup franc impeccable dans la surface nigériane, mais ce grand dadais de Finbogasson ne peut que frôler le cuir de la hanche.

En face, le Nigeria serre les dents et tente de gicler en contre, en tentant de s'appuyer sur la vitesse de Moses et Musa, dont les courses de dragsters vont s'empaler sans faire trop de dégâts sur la défense islandaise. A la pause, les poulains de Gernot Rohr semblent largués: ils n'ont pas frappé une seule fois au but. Rude.

Ils décollent enfin de leur perchoir !

Qu'importe, les Super Eagles ont prévu de décoller enfin de leur perchoir dans le second acte. Moses s'envole en contre sur son côté droit et centre pour Ahmed Musa, qui envoie une galette dans les filets d'Halldorsson.

D'un coup mieux dans ses baskets, le Nigeria commence à se bastonner beaucoup plus férocement dans l'entrejeu, et Obi Mikel met enfin un peu la patte sur le ballon.

L'Islande, sonnée, n'y arrive plus, et Musa s'en est bien rendu compte. Ce dernier s'offre un rush de dératé sur le côté gauche, crochète Halldorsson et y va de son doublé. Jeu, set et match ? Peut-être pas.

Dans la foulée, Ebuehi fauche Finnbogason dans la surface. Un cadeau sympathique que n'exploite pas le meneur de jeu islandais, en envoyant sa frappe sur le parking.

Cette fois-ci, les Vikings ont vraiment loupé le coche. Le Nigeria tient sa victoire et jouera sa qualification pour les huitièmes de finale mardi face à l'Albiceleste, une vieille connaissance après les précédents de 1994, 2002, 2010 et 2014. Bilan ? Quatre défaites nigérianes. Mais, face à cette Argentine-là, la cinquième tentative pourrait bien enfin être la bonne. De son côté, l'Islande garde une petite chance de voir la suite de la compétition et devra gagner, si possible largement, contre la Croatie en espérant dans le même temps un mauvais résultat du Nigeria face à l'Argentine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.