25 Juin 2018

Ile Maurice: Au poste de police - L'époux de la mineure décédée tente de s'échapper

Les policiers ont eu fort à faire lors du transfert d'Arbaaz Farhaan Nabeebux, après sa comparution en cour, samedi. Il fait l'objet d'une accusation provisoire de «causing child to be sexually abused». Il a été arrêté avant-hier après le décès de sa jeune épouse de 13 ans, Ruwaidah, qui était enceinte.

Ce maçon de 19 ans, domicilié à Goodlands, a comparu devant la Bail and Remand Court avant d'être reconduit en cellule policière. Alors qu'on l'emmenait au poste de police de Poudre-d'Or pour être détenu en cellule, il a essayé de s'échapper et a bousculé les policiers qui l'escortaient. Il a pu être maîtrisé et les forces de l'ordre lui ont ordonné de se calmer. «Mo latet fatigé, mo'nn perdi mo madam», s'est-il défendu.

Les policiers ont aussi été pris à partie par les proches du suspect. La Divisional Supporting Unit Northern a alors conduit Arbaaz Farhaan au centre de détention de Moka. Le jeune homme a été longuement interrogé par les enquêteurs du poste de police de Goodlands, samedi. Arbaaz Farhaan Nabeebux a expliqué qu'il a connu Ruwaidah Ramjaun, habitante de Pailles qui fréquentait un collège de Plaine-Verte, en 2017, à travers Facebook.

Ils se sont liés d'amitié. Par la suite, leur amitié s'est transformée en amour. Follement éprise d'Arbaaz Farhaan Nabeebux, Ruwaidah Ramjaun a fugué le 12 janvier 2018 pour aller chez lui. Arbaaz Farhaan Nabeebux raconte aux enquêteurs qu'il a présenté sa petite amie à sa famille.

Son père aurait tout de suite accepté cette relation. Mais il aurait dit que ce ne serait pas bien de vivre ainsi et que la fille est mineure. La décision a alors été prise d'aller voir les parents de la fille pour leur demander sa main. Ces derniers auraient aussi accepté. Le 28 janvier, les deux jeunes ont contracté un mariage religieux. «Je voulais aussi faire quelque chose de bien et ne pas vivre en concubinage. Je ne savais pas que c'était contre la loi», relate Arbaaz Farhaan Nabeebux aux enquêteurs.

Le jeune homme explique qu'il était très heureux avec son épouse. «Nous étions ravis d'apprendre que nous allions avoir un enfant. Notre couple allait bien. Malheureusement, elle est décédée à la suite de problèmes de santé.»

L'enquête est menée par l'inspecteur Persand, le sergent Beebeejaun et la police de Goodlands sous la supervision du surintendant de police Musafeer et du surintendant de police Dawoonarain, Divisional Commander du Nord.

D'autres personnes seront aussi interrogées dans cette affaire.

Ile Maurice

Sucre - «Nou pou fer soulevman si aplik rapor», prévient le Joint Negotiating Panel

«Le Joint Technical Committee est en réalité un Joint Technical Conspiracy visant à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.