Sénégal: Ndiaffate - Dénouement de la crise entre la commune et les Salins du Saloum

C'est à travers une grande cérémonie tenue devant son siège, sis à l'entrée de la ville que la commune de Ndiaffate a mis fin au différend qui l'opposait, depuis plusieurs années, à la direction de la société agricole des Salins du Saloum.

Cette nouvelle décision a été traduite en acte hier, lundi, grâce à la signature d'un protocole d'accord entre le maire de la commune Astou Ndiaye et les autorités de l'entreprise. Un protocole qui, de l'avis de certains, est considéré comme gagnant-gagnant, car devant profiter à chacune des parties par rapport aux besoins et autres intérêts recherchés.

C'est aussi un nouveau partenariat prompt à offrir à la société des Salins de Kaolack le droit d'élargir ses périmètres de production dans la commune de Ndiaffate et poursuivre librement ses opérations de collecte en respect des principes de partenariat retenus.

Dans la première phase du contrat, les Salins du Saloum offriront un centre de santé pour les populations, un forage pour le cheptel, six salles de classe en renforcement aux infrastructures scolaires existants et le raccordement des villages en énergie électrique.

Ces investissements protocolaires exigent cependant une enveloppe de près de 400 millions de francs et seront effectués dans les deux prochaines années.

Mais ils seront poursuivis dans la seconde phase du partenariat avec un plan d'élargissement du programme d'électrification et d'adduction d'eau potable. Il faut préciser que ces travaux tiendront également compte de la réalisation d'un centre de conditionnement et la dotation annuelle des bourses d'études pour les élèves disposant des meilleures performances au Bac.

Les privilèges offerts à la commune de Ndiaffate ne se limitent pas là, avec l'envie des Salins du Saloum de soutenir les protégés du maire Astou Ndiaye dans le programme local de régénération des sols, de renforcement du réseau des pistes de production, la construction d'une gare routière et le déroulement d'un autre programme de reboisement soumis à un coût de financement de 60 millions de francs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.