Togo: Les facilitateurs de la Cédéao à Lomé pour consulter les parties

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo (centre) en février à Lomé

Les présidents ghanéen et guinéen désignés par la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) pour faciliter les pourparlers entre les protagonistes de la crise togolaise sont attendus ce mercredi matin à Lomé.

Ils reprendront langue avec toutes les parties avant de formuler des recommandations de sortie de crise au prochain sommet de la Cédéao.

Toutes les parties sont attendues dans la salle Evala de l'hôtel 2 Février de Lomé à 10h30 où devrait se tenir une cérémonie inaugurale.

Suivront alors des rencontres bilatérales : les deux chefs d'Etat facilitateurs, Nana Akufo-Addo du Ghana et Alpha Condé de la Guinée rencontreront tour à tour la coalition des 14 partis de l'opposition, les représentants du gouvernement et du parti l'Union pour la République au pouvoir.

Pour leur travail, les facilitateurs devront s'appuyer sur le projet de feuille de route proposé par la mission conduite par Jean-Claude Brou, président de la commission de la Cédéao début juin à Lomé et si possible du mémorandum initié par le Front citoyen «Togo Debout» et remis au représentant de la Cédéao près la République togolaise pour être transmis à la facilitation.

Il revient donc au facilitateur, selon un responsable de la coalition, de régler le coeur du problème togolais qui est la non-candidature du président Faure Gnassingbé à la présidentielle de 2020.

En somme, c'est une journée importante pour baliser le chemin à une hypothétique sortie définitive de crise après dix mois de bras de fer entre l'opposition et le pouvoir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.