27 Juin 2018

Soudan: Peine de mort annulée pour la jeune Noura Hussein

Sa condamnation à mort avait suscité l'indignation des ONG et des défenseurs de droits de l'homme à travers la planète. Noura Hussein, une jeune Soudanaise, avait tué son mari qui tentait de la violer. Mardi 26 juin, la Cour d'appel a décidé d'annuler la condamnation à la peine capitale.

Noura Hussein avait été reconnue coupable de « meurtre intentionnel » par un tribunal de Khartoum en mai 2017. L'annulation de sa condamnation à mort n'est pas une victoire complète pour la jeune femme, qui est condamnée à cinq ans de prison et doit payer une amende de 337 500 livres soudanaises, soit environ 10 000 euros.

Pour rappel, Noura Hussein n'avait que 16 ans quand son père la force à épouser un homme, en 2015. Lorsqu'elle refuse de consommer le mariage, son mari appelle ses deux frères et un cousin qui l'aident à la tenir pendant que son mari la viole. Quand il décide de la violer une deuxième fois, Noura Hussein s'enfuit. Dans la bagarre, elle attrape un couteau et tue son mari.

Sa condamnation à mort avait déclenché une vague d'indignation internationale, et après un an d'attente, La Cour d'appel a reconnu mardi 26 juin que ce meurtre était un cas de légitime défense et n'était donc pas prémédité.

Son avocat considère que cette peine de cinq ans de prison est une punition excessive et a appelé les autorités soudanaises à réviser les lois qui concernent les mariages des enfants. En effet, au Soudan la loi autorise le mariage des mineurs de plus de 10 ans.

Soudan

Salva Kiir et Riek Machar vont signer un accord de partage du pouvoir

Le texte « préliminaire » sera paraphé le 19 juillet à Khartoum et va être suivi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.