Afrique: Mondial 2018 - Le Sénégal, etendard du continent

Photo: Africa Top Sport
Sénégal vs Colombie

Et de quatre ! Le Nigeria est devenu depuis hier, mardi 26 juin, le quatrième pays africain à quitter la Coupe du monde Russie 2018. Ce, après l'Egypte, le Maroc, et la Tunisie. Désormais, les yeux de tout un continent sont braqués sur le Sénégal qui reste le seul espoir pour ce continent à avoir un représentant au deuxième tour. Ce qui se rajoute à la pression déjà forte sur les épaules des Lions.

(KALOUGA, Russie) - Un ! Deux ! Trois ! Et quatre ! C'est le nombre des pays africains éliminés dès le premier tour de la Coupe du monde de football Russie 2018. Le Maroc, l'Egypte, la Tunisie et hier, mardi 26 juin, le Nigeria, sont tous passés à la trappe. Le continent ne compte plus qu'un représentant en lice. Il s'agit du Sénégal qui va jouer demain, jeudi 28 juin, un match d'une importance capitale face à la Colombie au stade de Samara.

Les Lions qui sont deuxièmes de la poule H, avec quatre points, ont besoin d'un match nul pour composter leur ticket pour les huitièmes de finale. Comme en 2002, en Corée du Sud et au Japon, ils font devoir livrer un match d'hommes pour renvoyer les Cafeteros en Colombie. Comme exactement la génération de Aliou Cissé, alors capitaine, avait fait face à l'Uruguay le 11 juin 2002 au stade Suwon de la Corée du Sud devant 33.681 spectateurs.

Elle n'avait pas tremblé face aux stars uruguyennes telles Recoba, Morales ou encore Diego Forlan. Au contraire ! En une mi-temps, les Lions avaient inscrit trois buts grâce à Khalilou Fadiga sur penalty (20ème min) suivi d'un doublé de Pape Bouba Diop (26ème et 38ème minutes).

Quand sonna le réveil des hommes de Victor Pua (coach de l'Uruguay), il était trop tard. Le Sénégal va terminer deuxième derrière le Danemark du géant Jon Dahl Tomasson. Mais Morales (45ème), Forlan (69ème) et Recoba (88ème sur penalty) ont juste le mérite de renvoyer les cardiaques sénégalais dans les lits d'hôpitaux.

UN MATCH D'HOMMES A GAGNER

Les «Lions» avaient annoncé trois finales à jouer au premier tour. Mais la tournure des événements leur offre une seule. Véritablement. Ce sera contre la Colombie demain, jeudi 28 juin. Battus d'entrée par la teigneuse et surprenante sélection nippone (2-1), les Cafeteros sont revenus en vie après leur brillante victoire devant la Pologne dont ils n'ont fait qu'une bouchée. Yerry Mina (40ème), Radamel Falcao (70ème) et Juan Cuadrado (75ème) ont fait boire Lewandoski et sa bande le calice jusqu'à la lie au Kazan Arena.

Pendant ce temps, les Lions eux «perdaient» deux points devant le Japon. Ce qui offre le scénario suivant : une victoire impérative pour la Colombie synonyme de qualification en 8èmes de finale ; et un gros point pour le Sénégal pour qu'il composte son ticket pour le second tour.

Les Lions savent donc que c'est un match d'hommes qui les attendent demain, jeudi 28 juin. Un match d'hommes à gagner pour éviter une bérézina à l'Afrique. Mais également un match d'hommes à gagner pour le football sénégalais et son peuple qui ne compte plus que sur sa sélection nationale pour oublier les soucis qui l'étranglent chaque jour.

LES CAFETEROS, REVOILA CISSE !

Ce jeudi, l'équipe nationale A du Sénégal va affronter pour la première de son histoire une sélection colombienne. Mais, il importe quand même de relever que le Sénégal a déjà eu à jouer les Cafeteros avec une sélection B.

C'était en 2014. Le Sénégal A' avait croisé, à Buenes Aires (Argentine), la Colombie en partance pour le Mondial brésilien sans sa star, Radamel Falcao, blessé et finalement forfait.

Après avoir été mené (2-0) à la mi-temps, Aliou Cissé, sur le banc de cette équipe B du Sénégal avait pu égaliser grâce à Moussa Konaté et Cheikh Ndoye. Ce match-là avait marqué les esprits. Le coaching de Cissé aussi. Surtout que le Sénégal avait terminé la rencontre en infériorité numérique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.