27 Juin 2018

Mali: Elections du 29 Juillet - Le Bana est avec la Codem

La communauté Bana, forte de quatre-vingt-trois villages dans la Commune rurale de Dogo et Méridiana, cercle de Bougouni a accordé son soutien total à Housseini Amion Guindo président du parti Convergence pour le développement du Mali (Codem). Un soutien porté par Mme Soukouna Diaminatou Fomba, une fille du terroir.

Le dimanche 24 juin, le bureau politique national et celle de Bougouni ont accueilli à bras ouverts l'adhésion des chefs de villages (58) de la communauté de Dogo et de Méridiana (26) aux idéaux de la Codem.

La prise de contact de Housseini Amion Guindo est à l'initiative de Diaminatou Fomba et son mari, une originaire de la contrée de Bana qui se lance dans la politique avec le parti de la Quenouille.

Poulo et sa délégation ont parcouru plus de 200 km dont 65 km pour s'entretenir avec les populations de Toba, Dogo, Diban Toukoro, Keleya et Méridiana.

Le maire de Dalabou a témoigné de sa présence l'esprit de convergence pour un Mali uni. Avec ses populations la rencontre politique a été riche en émotions. L'émotion d'une population en quête du développement de leur contrée et celle d'un homme soucieux des conditions de vie et d'épanouissement du Malien dans les bourgades, hameaux, villages, cercles et régions.

Les populations des contrées visitées par Poulo et sa délégation aspirent à une bonne éducation, à un système de santé de qualité, à l'épanouissement et à de l'emploi pour la jeunesse. Elles aspirent surtout à un cadre de vie assaini et paisible sans conflit.

Poulo s'est dit heureux et honoré par l'accueil et la présence des différents chefs de villages aux différentes rencontres. Il les a indiqué connaître ces défis inhérents dans les villages éloignés des villes où le développement a trop tardé.

Le président du parti de la quenouille, a raconté avec émotion comment il connaît les souffrances de populations dont les enfants sont obligés de parcourir des kilomètres à pieds pour apprendre.

Poulo veut rendre l'éducation gratuite dont les parents sont obligés de payer les enseignants.

Poulo a insisté sur la nécessité de structures de santé de proximité afin d'éviter des pertes en vie humaine du fait de leur absence.

« Vos souffrances, je les connais je les ai vécu en terme d'éducation et en a fait les frais en perdant deux êtres chers par manque de structures de santé de proximité », a témoigné Housseini Amion Guindo.

Chaque population rencontré, le président du parti a confié tant le parti et sa personne aux autorités coutumières et religieuses pour les élections présidentielles du 29 juillet. « Celle a qui je dois m'a venue chez vous, Soukouna Diaminatou Fomba porte votre confiance.

Elle a décidé de placer sa confiance et ses espoirs sur ma personne et le parti que je représente. Que cette confiance soit pérenne et réciproque.

De cette confiance qui va être exprimé en vote dépendra l'honneur de Diaminatou au sein de sa communauté et du mien. De par cette confiance, nous comptons l'aider dans ses efforts au profit de la contrée de Bana », a sollicité Housseini Amion Guindo.

Les chefs de villages réhabilités

Poulo entend redonner aux chefs de villages du Mali leurs statuts d'antan. « Les chefs de villages doivent rester les autorités morales et coutumières traditionnelles, car ils sont des facteurs de stabilité en tant que régulateurs de tensions ».

Poulo, pour cette campagne 2018, est déterminé à défendre son programme et personnel dans ses approches avec ses compatriotes.

En plus de la communauté de Bana qui lui accorde son soutien, la Codem à travers Housseini Amion Guindo est aussi portée par une vingtaine de partis politiques notamment la Coalition pour l'alternance et le changement et associations pour l 'élection présidentielle du 29 juillet 2018.

Mali

Le Djoliba s'impose et reste dans le coup

Vainqueur du CARA de Brazzaville au stade Modibo Kéïta, le Djoliba de Bamako a fait le travail lors de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.