27 Juin 2018

Soudan: Signature d'un accord de paix à Khartoum

Khartoum — Le président sud-soudanais Salva Kiir et son rival Riek Machar ont signé mercredi à Khartoum un accord de paix prévoyant un cessez-le-feu permanent d'ici 72 heures et la libération de tous les détenus et prisonniers des deux camps, à l'issue de pourparlers de paix entamés lundi dernier sous la médiation des autorités soudanaises pour mettre fin au conflit qui ravage leur pays depuis 2013.

L'accord a été signé par le président sud-soudanais Salva Kiir et son rival Riek Machar ce mercredi au palais présidentiel de Khartoum en présence du président soudanais Omar el-Bachir.

"Toutes les parties se sont entendues sur un cessez-le-feu permanent qui entrera en vigueur sous 72 heures", a annoncé le ministre des Affaires étrangères soudanais Al-Dirdiri Mohamed Ahmed.

Le document s'intitulant "Accord de Khartoum pour la paix au Soudan du Sud" prévoit plusieurs points devant garantir et instaurer une paix durable dans ce pays miné par un conflit meurtrier depuis 2013.

Ainsi, il a été convenu, entre les deux parties, le retrait complet des troupes des deux camps et leur rassemblement dans des points précis.

L'accord demande également à l'Union africaine et à l'Autorité intergouvernementale pour le développement en Afrique de l'Est (IGAD) de déployer leurs forces au Soudan du Sud pour surveiller l'application de l'accord du cessez-le-feu.

L'entrée en vigueur d'une période de transition dans le pays de 120 jours à compter de la date de signature du présent accord figure dans ce texte.

La période de la transition ne devrait dépasser les 36 mois au cours de laquelle des élections générales impliquant tous les parties du pays doivent être organisées.

Par ailleurs, les deux parties se sont mises d'accord sur la protection et la sécurité des champs pétroliers dans le pays qui seront exclusivement sous la responsabilité des autorités du Soudan du Sud.

Le gouvernement de Juba est invité à leur remise en état et à leur réhabilitation pour reprendre la production.

La veille de la signature de cet accord de paix, le chef de la diplomatie soudanaise avait annoncé que les deux dirigeants étaient tombés d'accord sur "certains points", tout en annonçant qu'un important accord sera scellé ce mercredi.

Le ministère soudanais de l'Information avait invité, de son côté, les médias à assister à la signature d'un accord au palais présidentiel entre les deux parties sud-soudanaises.

A l'ouverture des discussions dans la capitale soudanaise, MM. Kiir et Machar avaient exprimé leur espoir de trouver un accord afin de mettre un terme au conflit qui mine le pays depuis cinq ans.

Les pourparlers organisés à Khartoum viennent couronner une série de négociations entre les deux parties et éloigner le spectre des sanctions brandies par l'ONU dans le cas d'un éventuel échec du processus politique.

L'Union africaine avait aussi invité les deux dirigeants rivaux à parvenir à un "réel accord" et à mettre fin aux hostilités qui ont engendré une grave situation humanitaire.

Soudan

Salva Kiir et Riek Machar vont signer un accord de partage du pouvoir

Le texte « préliminaire » sera paraphé le 19 juillet à Khartoum et va être suivi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.