28 Juin 2018

Togo: Le corps électoral convoqué en novembre

Photo: Télégramme228
Dialogue au Togo avec les facilitateurs de la CEDEAO

Le gouvernement a pris acte des conclusions de la rencontre entre les facilitateurs mandatés par la Cedeao et la classe politique.

Les présidents du Ghana et de Guinée ont appelé à l'organisation des élections législatives 'au plus tard' en novembre de cette année. Le mandat des députés arrive à son terme au mois d'août.

L'Assemblée nationale pourra continuer à travailler jusqu'au scrutin. Un décalage de 4 mois qui est possible selon la constitution.

'L'objectif recherché est que les échéances constitutionnelles soient respectées. Pour cela, nous allons œuvrer et travailler pour que d'ici fin novembre les Togolais puissent s'exprimer dans les urnes', a commenté Gilbert Bawara, le ministre de la Fonction publique.

Côté opposition, on ne fait pas la même lecture du communiqué publié par les médiateurs.

Selon Brigitte Adjamagbo-Johnson, la coordinatrice de la coalition, les facilitateurs se sont contentés de donner une 'date indicative'.

'Ca a été donné à titre indicatif pour nous amener à prendre conscience que l'on doit faire les réformes et s'entendre sur un calendrier', a-t-elle expliqué.

Les opposants attendent de découvrir les conclusions qui seront transmises aux chefs d'Etat des pays membres de la Cedeao lors de leur sommet prévu en juillet.

En savoir plus

La C14 n'est pas la bonne cliente

Un gouvernement d'union nationale ou un gouvernement de transition, après le dialogue intertogolais en cours ? En… Plus »

Copyright © 2018 Togonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).