30 Juin 2018

Afrique de l'Ouest: Le chef de l'ONU condamne l'attaque meurtrière contre la Force du G5-Sahel à Sévaré

Photo: L'Observateur Paalga
Opération Barkhane, deux ans

António Guterres, lors de sa visite au quartier général de la Force conjointe du G5 Sahel près de Mopti, au Mali, le 30 mai 2018. Le Secrétaire général a condamné l'attaque perpétrée vendredi contre le quartier général de la Force.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a condamné l'attaque perpétrée vendredi contre le quartier général de la Force conjointe du G5-Sahel à Sévaré, dans la région de Mopti, dans le centre du Mali.

Plusieurs personnes ont été tuées dans cette attaque, y compris des soldats appartenant à la Force conjointe du G5-Sahel et aux forces armées maliennes.

« Le Secrétaire général exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a déclaré son porte-parole dans un communiqué de presse publié vendredi soir.

Le chef de l'ONU a souligné le rôle important que joue la Force conjointe du G5-Sahel dans la lutte contre l'extrémisme violent et le terrorisme dans la région du Sahel. « Il exhorte la communauté internationale à renforcer son soutien à la Force conjointe », a dit son porte-parole.

Conformément à la résolution 2391 (2017) du Conseil de sécurité, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) continue de fournir un appui logistique à la Force conjointe du G5-Sahel.

Afrique de l'Ouest

L'ONU à l'épreuve des nationalismes

La 73e Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies s'ouvre ce mardi à New York… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.