2 Juillet 2018

Sud-Soudan: L'éternel recommencement

Les armes crépitent de nouveau au Soudan du Sud. De nouveaux affrontements ont opposé, avant-hier, les troupes gouvernementales aux forces rebelles à Mboro près de Wau au Nord-ouest du pays. Aussi curieux que cela puisse paraître, ces affrontements sont survenus deux jours seulement après la signature de l'accord de paix de mercredi dernier à Khartoum entre le président Salva Kiir et son rival Riek Machar. Mais aussi et surtout le jour où le nouvel accord de paix devait prendre effet.

La communauté internationale s'est pourtant mobilisée, ces dernières semaines, pour ramener les protagonistes à de meilleurs sentiments. Avant la signature de l'accord de paix de mercredi dernier, le président soudanais, Omar El Béchir, a réuni les deux protagonistes lundi dernier. Auparavant, les belligérants se sont retrouvés à Addis-Abeba en Ethiopie à l'initiative du Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, président en exercice de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD)

. Laquelle joue le rôle de médiateur dans la crise qui déchire le Soudan du Sud depuis décembre 2013. Le neuvième accord de paix signé mercredi dernier a donc été violé au même titre que les précédents. Parmi lesquels l'accord de paix du 26 août 2015 qui formait un gouvernement d'union nationale et rétablissait Riek Machar dans ses fonctions de vice-président de la République.

Au-delà des accusations tendant à faire croire que la responsabilité de la reprise des combats incombe à telle partie plutôt qu'à telle autre, les belligérants peuvent certainement se souvenir qu'ils s'étaient engagés d'un commun accord pour un cessez-le -feu permanent.

Qui plus est, l'Organisation des Nations unies(ONU) leur avait demandé de mettre tout en œuvre pour privilégier les intérêts des populations et signer un accord politique viable au cours du mois de juin 2018.

Cette prescription demeure valable dans la mesure où elle vise la fin des hostilités. Il ne tient qu'aux belligérants d'en tenir compte pour sortir du cercle vicieux de l'éternel recommencement.

Sud-Soudan

Au Soudan du Sud, les femmes sont « prisonnières des futiles guerres des hommes » - ONU

Les femmes sud-soudanaises veulent et doivent être parties prenantes des décisions portant sur l'avenir… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.