2 Juillet 2018

Bénin: Hausse des tarifs au péage - La colère des automobilistes

Prendre la route coûte plus cher depuis hier 1er juillet au Bénin. Les tarifs au péage ont augmenté du simple au double. Une hausse qui a surpris plusieurs automobilistes dimanche matin. Ils ont beaucoup râlé.

Dès les premières heures du dimanche 1er juillet, la hausse était effective partout. Les tarifs ont doublé, on est passé de 200 francs à 400 francs sur l'axe Cotonou-Lomé par poste et de 150 à 300 francs sur la route Cotonou-Porto-Novo.

Routiers, taxis, privés l'ont constaté. Les agents des sociétés de péage sont là, et dès qu'ils annoncent les nouveaux prix, ça discute de longues minutes.

Il y a ceux qui se résignent, paient et continuent leur route. Et puis il y a ceux qui protestent. Témoignages recueillis à deux postes de péage : « Sans nous avertir, je rentre du village et on me demande de payer 400 francs CFA. Nous sommes dans quel pays ? Ça ne va pas. » « Je suis choqué. On a été surpris. Je l'ai appris tard dans la nuit. Il faut connaître le niveau moyen du Béninois. On n'était pas préparé à ça. On est obligé de subir ça. »

Ce même dimanche et pendant quelques heures, des routiers en colère ont empêché le trafic à Diho et à Kpédékpo au centre du pays. Au ministère des Infrastructures on indique que les tarifs n'ont pas bougé depuis 2008 et que la hausse a été décidée de façon concertée.

S'il fallait rattraper la totalité de ses années de gel, dit un spécialiste, la hausse aurait pu être plus importante.

Bénin

Tournoi de la solidarité d'athlétisme - Le Bénin abrite l'évènement

Le Bénin accueille depuis ce vendredi l'édition 2018 du Tournoi de la solidarité… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.