29 Juin 2018

Afrique: Jeunesse, commerce et emplois - Session conjointe UA ITC au Forum mondial pour le développement des exportations pour amplifier le commerce

communiqué de presse

Le Centre du commerce international (ITC) et l'Union africaine tiendront une 'Non-conférence' pour les jeunes lors du Forum mondial pour le développement des exportations (WEDF). Suite au lancement de l'Accord de libre-échange continental africain, le Forum offrira aux jeunes leaders du continent une plateforme pour partager leurs aspirations quant à l'avenir du commerce.

Organisée par le Ministère du Commerce et de l'industrie de la Zambie, la 18e édition du WEDF se tiendra à Lusaka les 11 et 12 septembre prochains.

A l'instar d'une session plénière de haut-niveau et une compétition de jeunes entrepreneurs, cette session novatrice accorde une attention particulière aux opportunités du commerce pour les jeunes.

"La Non-conférence offre l'opportunité à la jeunesse de se faire entendre", précise Arancha González, Directrice exécutive de l'ITC. "Les jeunes représentent l'avenir. Ils ont un rôle essentiel à jouer dans le développement d'un commerce inclusif et durable ainsi que dans la réalisation de l'Agenda 2030 pour le développement durable".

"En raison de son énergie et son talent en adéquation avec l'ère moderne, la jeunesse africaine est un moteur pour la transformation, la croissance et la prospérité du continent", rappelle Albert Muchanga, Commissaire en charge du Commerce et l'industrie auprès de l'Union africaine. "La zone de libre-échange continentale africaine est une plateforme importante, à la fois pour accélérer l'implication de notre jeunesse dans le commerce et les investissements nécessaires à la réalisation des objectifs de l'Agenda 2063 : l'Afrique que nous voulons! "

La voix aux jeunes: la non-conférence

La Non-conférence sera présentée sous un format unique, en deux parties, le mardi 11 septembre.

La session du matin, Imaginez un monde sans frontières, portera essentiellement sur la jeunesse et les jeunes entrepreneurs tandis qu'ils partagent leur vision de leur contribution à l'expansion du commerce dans un monde sans frontières.

Parmi les intervenants figurent Landry Signé, Professeur d'études africaines auprès de l'Université de Stanford (Cameroun); Momarr Taal, Directeur général de Tropingo Foods (la Gambie); Oumar Yam, Directeur de OuiCarry (Sénégal) ; Yentyl Williams, Fondatrice du Réseau de jeunes professionnels des pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (Trinité et Tobago ; Serge Nawej, Président de la Commission nationale de jeunes entrepreneurs (République démocratique du Congo) ; et Janet Bugembe, Fondatrice de Mentorship Class et Coordinatrice de la jeunesse du Réseau des femme professionnelles de Kampala (Ouganda). La session sera modérée par George Ndirangu de CNBC Afrique.

Dans l'après-midi, au cours de la session Eliminer les barrières commerciales, les décideurs politiques et les dirigeants d'entreprises aborderont les opportunités de la zone de libre-échange continentale africaine, notamment pour les jeunes entrepreneurs.

Au nombre des orateurs se trouvent Son Excellence Ambassadeur Albert M. Muchanga, Commissaire en charge du commerce auprès de l'Union africaine ; Kayula Siame, Secrétaire permanente auprès du Ministère du Commerce et de l'industrie de la Zambie ; Frank Matsaert, Directeur général de TradeMark East Arica ; Hennie Heymans, Directrice générale de DHL Express pour l'Afrique sub-saharienne ; et Dorothy Tuma, Présidente de la Plateforme des femmes d'affaires d'Afrique de l'Est.

La compétition de jeunes entrepreneurs

Le mercredi 12 septembre, une compétition permettra à des jeunes entrepreneurs sociaux de présenter leurs idées face à un jury composé d'experts issus du monde des affaires. Michael Ocansey d'Agrocenta, lauréat de l'édition précédente fera partie du jury. La liste des finalistes sera révélée début juillet.

Participez à la campagne jeunesse, commerce et emplois

Prenez part à notre campagne #ScaleUp sur les réseaux sociaux. Sur les plateformes Twitter, Facebook et LinkedIn, la campagne présentera les priorités des intervenants, des sponsors et des organisations partenaires pour amplifier l'impact du commerce à la lumière des Objectifs des Nations Unies pour le développement durable.

Prenez un instant pour répondre à notre enquête sur les jeunes et le commerce www.surveymonkey.com/r/WEDFYOUTH Votre opinion nous intéresse! Les résultats seront annoncés durant la conférence.

Innover pour l'avenir

La Zone de libre-échange continentale africaine, lancée en mars 2018, envisage la liberté des échanges sur l'ensemble du continent, permettant dès lors la dynamisation et l'harmonisation du commerce dans le futur.

Plus de 65 % de la population africaine est âgée de moins de 35 ans. Un cinquième de la population mondiale des jeunes vivent en Afrique.

La non-conférence propose une approche innovante pour valoriser les aspirations des jeunes pour le monde de demain, de manière à développer des solutions durables pour le commerce transfrontalier.

S'associer pour amplifier

L'ITC est l'Union Africaine travaille de concert à l'intégration de la voix des jeunes dans les discussions sur le commerce et les affaires internationales. L'UA est l'organisation directrice pour la zone de libre-échange continentale africaine, qui n'est autre qu'un programme phare de l'Agenda 2063. Découvrez la division Jeunesse de la Commission de l'Union Africaine.

Le Réseau des jeunes professionnels ACP est un également un partenaire du WEDF pour la 'Non-conférence pour les jeunes'. Le Réseau est une organisation veillant à garantir la participation active de la jeunesse dans les processus de décision politiques.

Pour plus d'informations sur WEDF 2018, consultez le programme et découvrez les intervenants à www.intracen.org/wedf18/fr

Enregistrez-vous à www.wedf-registration.org.

Notes à l'éditeur

La zone de libre-échange continentale africaine

La zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC) est un projet phare de l'Agenda 2063, dont la mise en œuvre est essentielle à la croissance africaine. Les principaux objectifs de la ZLEC consistent à créer un marché continental unique pour les produits et services, agrémenté de la libre circulation des hommes et femmes d'affaires et des investissements, ouvrant dès lors la voie à l'accélération de l'établissement de l'Union douanière. La ZLEC contribuera par ailleurs à l'expansion du commerce intra-africain grâce à l'harmonisation et la coordination de la libéralisation et la facilitation des échanges ainsi que par le biais d'instruments mis en place à travers les CER et le continent de manière générale. La ZLEC est par ailleurs censée optimiser la compétitivité au niveau de l'industrie et de l'entreprise par l'exploitation d'opportunités de production d'échelle, l'accès au marché continental et une meilleure réallocation des ressources. Sous la direction de M. Mahamadou Issoufou, Président de la République du Niger, l'accord sur la ZLEC a été finalisé par les Ministres du commerce le 4 décembre 2017. Il est prévu que l'accord soit signé et ratifié par les états membres de l'Union africaine tout au long de l'année 2018, tandis que les discussions sur les protocoles et les processus de mise en œuvre se poursuivront jusqu'en 2020.

L'Union africaine (UA) et le Département du commerce et industrie (DCI)

La vision de l'Union africaine vise 'une Afrique pacifique, intégrée et prospère, gérée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique dans l'arène mondiale'. Afin de réaliser cette vision sur la plan économique, le Département du commerce et de l'industrie (DCI), sous la direction du Commissaire Albert Muchanga, dirige l'agenda relatif à l'intégration économique intra-africaine, et notamment les négociations de la Zone de libre-échange continentale africaine en collaboration avec d'autres départements au sein de la Commission de l'UA.

Le Centre du commerce international (ITC)

Le Centre du commerce international est l'agence conjointe de l'Organisation mondiale du commerce et des Nations Unies. L'ITC aide les petites et moyennes entreprises des économies en développement et en transition à devenir plus compétitives sur les marchés internationaux, et ce faisant à contribuer au développement économique durable dans les cadres du Programme d'aide au commerce et les Objectifs de développement durable des Nations Unies. Pour plus d'informations, visitez le site www.intracen.org

Contacts

Centre du commerce international

Jarle Hetland, Attaché de presse

T: + 41 22 730 0145

P: + 41 79 582 9180

E: hetland@intracen.org

Union africaine

Yafika Chitanda, Chargée de Communication pour la ZLEC

P: +251 903110551

E: mailto:chitanday@gmail.com

Esther Azaa Tankou, Chef de la Division Information

Tel: +250 78914032

E-mail: yamboue@africa-union.org

Janet Faith Adhiambo Ochieng

E-mail: ochiengJ@africa-union.org

Afrique

La FIFA menace de suspendre le Nigeria et le Ghana

La Fifa menace de suspendre les fédérations du Nigeria et du Ghana, à cause d'ingérences… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 International Trade Centre. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.