2 Juillet 2018

Mali: La campagne cotonnière a connu son épilogue à Kita

Le cercle de Kita a reçu jeudi la visite du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, dans le cadre de la clôture de la campagne cotonnière. Il s'agissait de rendre grâce à cette population agricole qui occupé une place importante dans la production cotonnière de la campagne 2017-2018.

C'est dans une ambiance festive que le président IBK a été accueilli dans la capitale de l'arachide par une population sortie massivement de Brigo à Koulou, de Gadougou à Bagnagadougou et de Bafing à Kaarta.

Le choix sur Kita pour cette clôture de la campagne cotonnière n'est pas fortuit. Il relève notamment de la première place occupée par le cercle en matière de qualité du produit, le rendement et l'égrainage en plus d'un volume de production s'élevant à 59 000 tonnes contre 49 000 tonnes l'année dernière.

Ces efforts des paysans de Kita ont été magnifiés par le président, Ibrahim Boubacar Keïta, par la remise de médailles aux différents acteurs qui ont fait leur preuve dans le développement de l'agriculture dont le ministre Nango Dembélé, élevé au grade de l'Officier de l'Ordre national, Drissa Keïta, qui a introduit la culture du coton dans le cercle de Kita et Baba Berthé, le PDG de la CMDT.

« Au moment où on introduisait le coton à Kita, beaucoup de gens ne croyaient pas à cette aventure. Aujourd'hui, nous avons des résultats concrets, premier en termes de qualité, en rendement et en fin de période d'égrainage. C'était normal que le chef de l'Etat se déplace en personne non seulement pour magnifier la performance de la filière cotonnière du Mali, mais également saluer les braves paysans et l'encadrement qui sont les auteurs de ces résultats », a rappelé Dr Nando Dembélé, ministre de l'agriculture.

A l'en croire, ce succès des paysans est le résultat de l'implication personnelle du chef de l'Etat à faire de l'agriculture le moteur du développement économique.

Cela de par le maintien de la subvention sur l'engrais, la mise à disposition des tracteurs à la disposition des paysans sur l'ensemble du territoire, la qualité des engrais et aussi l'allocution des 15 % du budget national au secteur.

Toute chose qui a permis au Mali de se classer aujourd'hui comme le premier pays producteur de coton en Afrique de l'Ouest avec une production estimée à 728 640 tonnes.

Aux yeux des paysans, cette performance est aussi le résultat de l'engagement d'un ministre de l'Agriculture dévoué à booster le secteur.

Pour cela, il est attendu cette année une production céréalière de 10 millions de tonnes, soit une hausse de 8 % par rapport à 2017-2018 et une production cotonnière qui devrait atteindre le cap des 750 000 tonnes avec un accroissement de 2,8 %.

En décorant ces hommes et femmes qui ont mouillé le maillot pour le résultat obtenu à Kita, le président, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait savoir que les grandes nations, les grands pays se reconnaissent également à leur capacité de reconnaissance.

Kita longtemps perçu conne une zone dédiée à la monoculture de l'arachide, le président IBK fier de voir que tel n'est le cas, a exhorté les cotonculteurs de Kita à continuer dorénavant à donner de bel exemple en matière de cotonculture au bonheur de tous les Maliens.

A leur tour, les forces vives de Kita ont fait part aussi à leur hôte de leurs préoccupations avec au sommet la régionalisation et aussi d'accompagner davantage les agriculteurs de la zone en matière d'équipements.

Mali

Un ancien officier du MOC assassiné en pleine rue à Tombouctou

Un ex-combattant, officier du MOC (Mécanisme opérationnel de coordination), a été tué… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.