2 Juillet 2018

Seychelles: La Banque centrale du pays surveille le risque d'inflation dû à la hausse du prix du pétrole

Afin d'assurer la stabilité des prix locaux, la Banque centrale des Seychelles a décidé de maintenir une politique stricte pour le troisième trimestre de 2018, a déclaré un haut responsable la semaine dernière.

La gouverneure de la Banque centrale des Seychelles (CBS), Caroline Abel, a déclaré que la décision avait été prise en raison du fait qu'on s'attendait à une inflation suite à des facteurs externes et nationaux.

"Il y a une augmentation des prix des aliments à l'échelle mondiale et puisque nous importons la majorité de nos produits, il y aura un impact sur les prix locaux", a déclaré Mme Abel.

Elle a ajouté qu'un autre produit important est le carburant. "La dernière analyse effectuée au mois de juin a montré qu'il y avait une augmentation dans le prix du carburant. Ceci est largement dû à des facteurs externes et l'un d'entre eux est la production et les approvisionnements de carburant de l'Iran, qui ont été affectés en raison des sanctions imposées sur le pays ", a déclaré la gouverneure.

L'une des mesures mises en place par la banque est un taux d'intérêt minimum de 2,0% qui sera négocié avec les banques commerciales si elles déposent leurs fonds excédentaires auprès de la Banque centrale. Une autre mesure - une facilité de crédit au taux de 8,0% si les banques empruntent de l'argent auprès de la Banque centrale - sera également mise en place.

L'objectif de la de réserve monétaire pour le troisième trimestre a été fixé à 265 millions de dollars (3,6 milliards de SCR), soit une augmentation de 6,6% par rapport au deuxième trimestre.

"Cet argent est injecté dans le système et permettra au public d'accéder à des prêts à un taux inférieur, ce qui, à son tour, encouragera la croissance du crédit aux secteurs productifs tels que le tourisme, la pêche et l'agriculture".

L'industrie touristique des Seychelles reste le principal moteur de la performance économique du pays malgré les perspectives incertaines sur la stabilité et sur la dépréciation de l'euro.

Un total de 5 511 visiteurs sont arrivés aux Seychelles au cours de la semaine 25 de 2018 et les chiffres de l'année 2018 montrent que 167 381 visiteurs ont débarqué aux Seychelles. Ceci est 2 pour cent au-dessus de ceux de 2017 qui était 164.866 visiteurs.

"Un tel résultat continue à être influencé principalement par les marchés européens traditionnels. Ceci est soutenu par une connectivité aérienne augmenté par l'arrivée de British Airways et d'Air France », a déclaré Mme. Abel.

Bien que l'industrie du tourisme se porte bien, il n'en va pas de même pour la production de thon, qui fait partie de l'industrie de la pêche, deuxième pilier de l'économie du pays.

"Même si l'Indian Ocean Tuna Ltd a observé une augmentation dans leur production leur revenus restent faible. Ceci est en grande partie lié à l'approche adoptée pour une pêche durable et le quota mis sur l'albacore qui est un thon plus précieux par rapport à d'autres types ", a déclaré Mme. Abel.

Malgré les revers économiques, les perspectives pour cette année indiquent une augmentation graduelle de la croissance du produit intérieur brut (PIB).

Mme. Abel a déclaré que "pour les prochains mois, CBS restera vigilant sur la performance économique et prendra des mesures si nécessaire pour que la position macroéconomique reste stable".

Dans le Fitch Ratings publié au mois de juin, les Seychelles ont maintenu le même «BB-» avec une note de perspective stable, telle que reçue l'année dernière par l'agence de notation mondiale.

Le gouverneur de la Banque centrale a déclaré que pour améliorer la notation, le gouvernement devrait continuer à s'assurer que les politiques en place maintiennent la stabilité requise, que plus de revenus soient générés afin d'augmenter les réserves du pays.

Seychelles

Discussions en cours pour moderniser le Code civil

Le partage des biens entre couples non mariés et la possibilité de disposer librement de biens à la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Seychelles News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.