3 Juillet 2018

Comores: Les visas pour étudier en France maintenus

Les étudiants comoriens pourront déposer leur demande de visas d'études pour la rentrée 2018, a annoncé lundi l'ambassade de France auprès de l'Union des Comores. Depuis deux mois l'octroi de visas aux Comoriens pour l'espace Schengen a été suspendu suite au différend franco-comorien sur le traitement des refoulés de l'île de Mayotte. Mais cette mesure n'affectera pas les étudiants.

« L'instruction des demandes de visas étudiants liés à la procédure " études en France " (... ) sera conduite comme les années précédentes », indique un communiqué de l'ambassade de France aux Comores. Chaque Comorien souhaitant partir étudier dans une université française doit avant tout s'inscrire sur une plateforme connectée spécialisée.

Cette année, plus de 2 200 étudiants ont suivi cette procédure déboursant au total près de 200 000 € complètement distincts des frais de dossiers pour un visa.

La France a donc décidé de ne pas pénaliser les étudiants comoriens à cause de divergences politiques, s'évitant par la même occasion d'avoir à répondre à la question : quid de ces frais d'inscription ?

Même si les négociations sont toujours en cours entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays, le maintien de la note circulaire du 21 mars dernier du ministère des Transports comorien interdisant le rapatriement des Comoriens expulsés massivement de l'île de Mayotte avait amené la France à suspendre tout octroi de visa aux Comoriens le 4 mai dernier. Une suspension qui n'impactera donc pas les étudiants.

Comores

Des voix discordantes limogées

Aux Comores à deux semaines du référendum constitutionnel qui pourrait permettre au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.