Mali: Le pays se joint à l'appel pour des efforts accrus pour mettre fin au fardeau de la sous-nutrition infantile

communiqué de presse

Les nouvelles conclusions de l'étude montrent également que:

- 47% de la population adulte au Mali a souffert de retard de croissance durant l'enfance ;

- 34% des cas de mortalité infantile au Mali sont associés à la sous-nutrition ;

- 21% des cas de redoublement scolaire sont dus à un retard de croissance.

L'étude sur le Coût de la Faim en Afrique (CDFA/COHA) a été menée par le Gouvernement du Mali sous le leadership de la Commission de l'Union africaine (CUA), en collaboration avec le Nouveau partenariat pour le Développement de l'Afrique (NEPAD), le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM), et la Commission Economique des Nations Unies pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC).

Cela a été rendu possible grâce au généreux soutien du gouvernement du Canada. Le Coût de la Faim au Mali appelle à faire de la nutrition une priorité nationale dans les plans nationaux et à assurer une mobilisation accrue des ressources pour la mise en œuvre de ces plans.

A propos des résultats de l'étude, le Ministre de l'Economie et des Finances du Mali a déclaré qu'ils « démontrent l'urgence pour le Mali de mobiliser davantage d'efforts pour réduire de manière significative la malnutrition des enfants dans la perspective d'atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD) à l'horizon 2030 ».

Il a appelé à plus d'engagement pour atteindre les objectifs nutritionnels contenus dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et l'Agenda 2063.

« La malnutrition est un obstacle pour l'atteinte des Objectifs de Développement Durable », a déclaré Silvia Caruso, Directrice et Représentante du PAM au Mali.

« La réduction des taux de la malnutrition en général et celui du retard de croissance en particulier n'est plus un choix mais un impératif pour enfin voir l'Afrique débarrassée de la malnutrition et de tous les fléaux qui y sont associés, en comprenant qu'il est économiquement rentable d'investir pour la combattre », a-t-elle conclu.

L'étude sur le Coût de la Faim en Afrique a été menée dans 12 pays à ce jour. Dans les pays analysés, la perte associée à la sous-alimentation infantile représente de 1,9 et 16,5 pourcent du PIB.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: WFP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.