Algérie: Environnement - Nécessité d'assoir la culture des villes vertes

- La ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zahra Zerouati a mis l'accent lundi à Alger sur la nécessité d'assoir la culture des villes vertes et d'augmenter le volume des espaces de divertissement et la superficie des espaces verts.

Intervenant lors d'une rencontre sur la première édition du prix du président de la République, Abdelaziz Bouteflika pour la cité verte, Mme. Zerouati a mis en exergue l'impact positif des espaces verts dans les zones urbaines sur le cadre de vie du citoyen.

L'investissement dans les jardins des villes, les espaces verts et les cours d'eau constitue un moyen efficace et économique pour l'amélioration de la santé publique et la réduction des effets dus au changement climatique, a-t-elle précisé.

Pour atteindre cet objectif, ajoute la ministre, il faut mettre en place une stratégie locale à même de garantir l'équilibre écologique et esthétique des villes et de les transformer en des villes vertes à travers des activités amies à l'environnement en collaboration avec la société civile.

Le prix de la ville verte encourage la compétition entre les villes et ancre la culture des espaces verts.

L'institution de ce prix illustre que le cadre de vie du citoyen était devenu une priorité nationale, a-t-elle affirmé, soutenant que la superficie en espaces verts avait grimpé de (1m²) à (5m²)/ habitant, un chiffre qui demeure en dessous de la moyenne internationale (10m²)/habitant.

La ministre a fait état en ce sens de 224 millions m² d'espaces verts qui ont été recensés fin 2017, contre 80 millions m² en 2014.

Lire aussi: a société civile un partenaire incontournable dans la préservation de l'environnement

Initiée par le président de la République, la cérémonie du prix national de la ville verte est célébrée le 25 octobre de chaque année qui coïncide avec la journée nationale de l'arbre.

Une seule ville reçoit le prix estimé à 10 millions DA, lors d'une cérémonie présidée par la ministre de l'Environnement, en sus d'autres cadeaux d'encouragement.

La rencontre préparatoire de la 1re édition du Prix "la Ville verte" a vu la présence du wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, du ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, du ministre du Tourisme, Abdelkader Benmessaoud et du ministre de la Communication, Djamal Kaouane ainsi que d'acteurs du secteur de l'environnement.

Bouazghi a estimé que ce prix se voulait une valorisation des efforts consentis en matière de préservation de l'environnement, indiquant que le tissu vert au sein des villes joue un rôle primordial dans la démarche d'introduire la diversité biologique dans les zones urbaines.

Pour sa part, le wali d'Alger a salué ce genre d'initiatives visant à instaurer une culture environnementale réelle et préserver la santé publique, affirmant que la poursuite d'efforts de la wilaya en termes de préservation de l'environnement.

De son côté, le ministre de la Communication, Djamal Kaouane a souligné que les questions pertinentes de l'environnement font l'objet d'un grand intérêt accordé par son secteur, mettant en avant le rôle des médias, de différentes types, dans la valorisation et l'accompagnement d'activités visant à préserver les composantes environnementales et écologiques du pays.

Pour sa part, le ministre du Tourisme, Abdelkader Benmessaoud a précisé que ce prix est à même de contribuer à la promotion de l'esprit de citoyenneté et de renforcer les efforts de son secteur en termes d'élargissement touristique en vue de la revalorisation du secteur touristique.

En marge de cette rencontre, il a été procédé à la présentation d'interventions sur l'application de la loi relative aux espaces verts en Algérie et à la projection d'un film documentaire sur les espaces verts élaboré par l'Institut national de la formation environnementale et le Centre de développement des ressources biologiques, ainsi qu'à la présentation d'une intervention autour des perspectives de nouvelles villes et de projets environnementaux qui y ont été réalisés.

Cette rencontre a été sanctionnée par plusieurs recommandations, dont notamment la nécessité d'oeuvrer à élargir le champ d'examens en matière d'environnement, de mettre en place une stratégie nationale effective des villes vertes et d'encourager la société civile à contribuer à leur promotion, ainsi que d'oeuvrer à atteindre 10 mètres carrés d'espaces verts pour tout habitant.

Par ailleurs, et en marge de cette rencontre, il a été procédé à la signature d'un accord d'association entre le Centre national de développement des ressources biologiques, l'Institut national de la formation environnementale et le Jardin d'essais « El-Hamma » portant sur les programmes de renforcement et de développement d'espaces verts.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.