3 Juillet 2018

Mali: Mopti - Des marches contre l'insécurité

Une assemblée générale a été organisée par la plateforme « Sauvons la région de Mopti » à la Cité des enfants, dimanche 1er juillet 2018. Aux termes de l'Assemblée, les organisateurs envisagent des marches pacifiques simultanées à Bamako et dans les 8 cercles de la région de Mopti pour la paix, le 10 juillet.

Cette assemblée générale fut une rencontre avec l'ensemble des ressortissants de Mopti, jeunes et vieux pour débattre les problèmes dont cette région est victime.

« Nous allons discuter ensemble pour chercher des voies et moyens qui vont permettre de faire régner la paix dans la région de Mopti. Nous sommes des Mopticiens à Bamako et si la maison familiale brûle, c'est normal que nous nous retrouvions pour trouver une solution adéquate »,à souligné le coordinateur de la plateforme M Samasekou Mama .

Selon lui, « ils projettent une marche pacifique à Bamako, à Mopti-ville et dans les 8 cercles de Mopti. Pour lui, ces marches ont pour but de sensibiliser la communauté nationale et internationale pour qu'elles sachent que Mopti, c'est une région de 2 600 000 personnes qui sont entrain de mourir à petit feu avec l'interdiction de rouler des motos et sans aucune mesure d'accompagnement.

Avec le terrorisme, a-t-il poursuivi, l'économie de Mopti est à terre. Les jeunes roulent le pouce et attendent des projets de développement. L'insécurité est partout ».

Peut mieux faire

Pour le coordinateur, l'État a fait quelque chose, mais « ils pensent qu'il peut mieux faire ». Et les populations de Mopti peuvent aussi mieux faire. Elles se sont réunies avec les anciens ministres et députés pour contribuer à l'instauration de la paix dans la région.

« Nous avions fait des lettres au gouvernement et aucune de nos lettres n'a eu une suite. Nous avions demandé des audiences au président et personne ne répond à la jeunesse », a dit Samasekou Mama.

La marche se fera simultanément, c'est-à-dire qu'au moment où ils marcheront à Bamako et dans les 8 cercles de Mopti.

« Je suis convaincu que le président de ce pays ne verra aucun inconvénient à une marche pacifique pour montrer la douleur des citoyens de Mopti. Ils ont le sentiment d'un abandon de la région face à la tragédie dont ils vivent depuis des mois.

Mais avant la marche, il est important de rencontrer les autorités pour dire la douleur des jeunes qui ont fait plusieures demandes d'audiences sans avoir été entendus », a confié M Mama.

Le siège du G5 Sahel qui se trouve à Sévaré non loin de Mopti a été attaqué samedi dernier par un kamikaze faisant de morts civils et militaires. Peu avant, c'était au Seuil de Talo d'être la cible des terroristes. Cela sans compter les nombreux cas d'agressions dont sont victimes les forains et autres paysans et pêcheurs.

Mali

Assurances LAFIA-SA - Issa Mamadou Maïga jette finalement l'éponge

Après l'échec des négociations sur sa démission annoncée début août… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.