4 Juillet 2018

Cameroun: Championnat national de basketball - Beac et Condor en tête

C'est ce qui ressort du Final four aller disputé le week-end dernier à Yaoundé.

Dimanche dernier au Palais des Sports de Yaoundé, la dernière rencontre du Final four aller a surpris plus d'un. Beac de Yaoundé, le super favori de la compétition, est tombé. La faute à une courageuse équipe de Fap qui a enregistré sa seule et unique victoire en trois sorties.

Les géants des forces de défense et de sécurité se sont imposés après prolongation 84-80. Un succès bâti sur le trio Mbog-Bilong-Atangana auteur à lui seul de 55 points.

Malgré cette défaite, les argentiers de la Beac occupent le haut du pavé à l'issue du week-end de compétition du championnat national de basket-ball. Ceci grâce à ses victoires sur Université de Douala 85-55 et sur Condor 85-83. Une défaite de ce dernier qui lui fait perdre la première place au classement bien qu'ayant le même nombre de points (5, ndlr) que Beac et le même bilan sportif.

Volontaires et très enthousiastes, Université de Douala et Fap se sont généralement montrés irréguliers et surtout maladroits. Les deux équipes totalisent quatre points chacune et ferment pour l'instant le classement.

Comme ce fut le cas la saison passée, la Fédération camerounaise de basketball a opté pour la formule du Final four afin de déterminer le champion du Cameroun 2018. Un dernier carré auquel n'ont pas pu accéder Volcanic Warriors, Phoenix d'Ebolowa, Nzui Manto de Bangangté et Ecole de basket de Douala.

Selon le règlement du tournoi, l'équipe championne du Cameroun sera celle qui aura terminé à la première place du classement à l'issue des phases aller et retour. Cette dernière est programmée du 13 au 15 juillet prochains à Douala.

Cameroun

De échanges de tirs dans la ville de Kumba

Des échanges de tirs ont été entendus samedi matin à Kumba, chef lieu du département… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.