4 Juillet 2018

Niger: Des dysfonctionnements dans la justice nigérienne

Les avocats des acteurs de la société civile du Niger dénoncent le fait que leurs clients n'ont pas été transférés mardi au tribunal, contrairement à ce qui était prévu. "Il n'y a pas de justice", déplore la défense.

Au Niger, les 23 acteurs de la société civile incarcérés depuis le 25 mars dernier dans différentes prisons de la région de Tillabéry et qui devaient être jugés ce mardi 3 juillet, n'ont pas comparu devant le tribunal de grande instance hors classe de Niamey.

A la surprise générale des citoyens qui ont fait le déplacement au tribunal ainsi que de leurs conseils, les prévenus n'ont tout simplement pas été extraits des prisons, ce qui fait dire à Maître Boudal Mouloul Effred, un des avocats de la défense, qu'"il n y a pas que la justice dans ce dossier".

"Nous avons voulu savoir les raisons pour lesquelles ils n'étaient pas à l'audience et on nous a dit qu'il n y avait aucune raison. La seule qu'il y a c'est que certaines vérités ne sont pas bonnes à dire. Ce qui nous a convaincus qu'en réalité, le parquet n'était pas notre seul adversaire", déplore l'avocat.

Devoir de dire le droit

La défense interpelle la justice nigérienne sur son devoir de dire le droit et de s'affranchir en arrachant son indépendance.

Maître Boudal Mouloul Effred poursuit : "Il y a une sorte de liquidation du système judiciaire. On veut mettre tout le monde dans le panier. Je pense que c'est aux magistrats de se lever contre une telle obstruction, parce que au-delà de tout, c'est à eux que profite l'indépendance de la justice."

Le procès a été renvoyé au mardi 10 juillet 2018. Les organisations de la société civile appellent à une mobilisation générale le jour du procès et projettent de manifester à nouveau d'ici là contre la loi des finances 2018 et la "confiscation des libertés fondamentales".

Niger

L'opérateur Airtel obligé de fermer pour non-paiement d'impôts

Au Niger, après Orange, c'est désormais au tour de l'opérateur de télécoms du pays,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.