4 Juillet 2018

Sénégal: Karim Wade divise

L'inscription sur les listes électorales du fils de l'ancien président a été rejetée. Les partisans de Karim Wade crient au scandale, alors que la mouvance présidentielle estime que ce rejet est justifié.

Dans les différents quartiers généraux des sympathisants de Karim Wade, l'heure est au rassemblement. A Grand-Dakar, les jeunes Karimistes discutent stratégie. Malang Fadéra est le président des jeunes étudiants Karimistes. Pour lui, Macky Sall cherche à éviter Karim Wade : "ce que je peux dire et ce que j'observe de cela, c'est tout simplement de la comédie gouvernementale", affirme-t-il. "Le droit lui donne tous ses droits civiques. Juste avec des calculs politiques, un président de la République -sachant que, s'il part aux élections avec un potentiel candidat, il va perdre les élections- peut se permettre de manipuler la justice pour tout simplement bloquer sa candidature. Nous refusons que cela se passe ainsi", conclut Malang Fadéra.

"Karim Wade doit payer l'argent qu'il doit à l'Etat"

Dans la mouvance présidentielle, le ton est tout autre. Pape Doudou Cissé est le coordonnateur de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar dans ce quartier : "Karim Wade est condamné à cinq ans de prison ferme, bien qu'il ait été gracié. Mais ça ne veut pas dire que Karim Wade doit faire partie des élections. Parce qu'encore une fois, il doit de l'argent à l'Etat du Sénégal, cent trente-cinq milliards de Francs CFA, qu'il doit automatiquement payer", rappelle-t-il.

Pour Malang, c'est une stratégie de diabolisation que le pouvoir déploie contre Karim Wade: "il n'y a que la mouvance présidentielle qui se permet de dire que Karim a pillé des deniers publics. Le Sénégalais lambda, qui prend du recul pour observer et voir ce qui se passe dans le champ politique, est convaincu que ce que l'on reproche à Karim Wade n'est pas vrai", explique-t-il.

Le PDS va-t-il chercher un autre candidat?

Pape Doudou Cissé pense que le PDS est le principal obstacle de Karim Wade : "ils le savent très bien, même parmi eux, il y a ceux qui disent que Karim ne peut pas être candidat. Modou Diagne Fada l'a dit, Farba Senghor l'a dit, il y a d'autres qui l'ont dit", rappelle-t-il. "Ils sont dans leur droit, sur le plan politique, d'essayer de divertir la population, mais ils savent bien que Karim Wade ne peut pas faire partie des élections".

Partisans de Karim Wade et le parti s'affrontent déjà par médias interposés. Analystes et experts politique suggèrent au PDS de trouver un autre candidat, pour éviter de tomber dans le piège du "Karim Wade ou rien".

Sénégal

Le Congo et le Sénégal font jeu égal

Venus à Brazzaville en quête d'un bon résultat, les Lionceaux de la Teranga du Sénégal… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.