4 Juillet 2018

Seychelles: La mise à niveau du port des Seychelles soulagera la congestion et réduira le temps de déchargement

Un nouveau quai dans le but de réduire le temps de déchargement des senneurs et soulager la congestion dans le port de Victoria aux Seychelles a été officiellement inauguré durant le week-end.

Le port de l'Ile du Port Handling Services (IPHS) est un quai de pêche commerciale de 425 mètres à côté du port de Victoria.

Le ministre du tourisme, des ports et de l'aviation civile des Seychelles, Didier Dogley, a déclaré que depuis la mise en service d'une partie du quai en janvier 2016, les transactions dans les ports se sont considérablement améliorées.

Un représentant de l'IPHS, Arthur de Bretagne, a déclaré que le nouveau quai «sera la pierre angulaire des nouveaux investissements et des nouvelles entreprises dédiées à l'industrie de la pêche».

L'IPHS a été mandaté pour construire et gérer le quai, entreprendre des opérations de débardage et d'autres activités portuaires connexes. Le port sera transféré au gouvernement après recouvrement des coûts de construction et de financement, qui s'élèvent à 18 millions de dollars.

Dans son allocution, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche, Charles Bastienne, a souligné l'importance du secteur de la pêche, le deuxième contributeur à l'économie de la nation insulaire après le tourisme. Environ 87 pour cent du thon pêché dans les eaux seychelloises passent par le port de Victoria ainsi que par la compagnie thonière de l'océan Indien qui exporte plus de 75 000 tonnes de thon par an, a déclaré M. Bastienne.

Le port est le troisième / plus grand projet de partenariat public-privé réalisé par le gouvernement des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental. Les deux autres projets de ce type étaient l'usine de conserves de thon de l'océan Indien et Land Marine - une entreprise privée offrant des services à Port Victoria.

Le partenariat pour le projet portuaire était entre le gouvernement des Seychelles et Jaccar Holdings une entreprise basé au Luxembourg.

Jacques De Chateauvieux, le président de Jaccar Holdings, a déclaré que son groupe est fier d'être un partenaire de longue date dans le développement durable de la pêche industrielle aux Seychelles.

M. Bastienne a déclaré que les Seychelles sont maintenant confrontées à une demande croissante de développement infrastructurel et de services pour soutenir son développement économique.

"Cela pousse nos dépenses en capital à un niveau record, mais un espace d'affaires restreint limite notre capacité en tant que gouvernement à répondre à ces demandes. Nous croyons que le partenariat public-privé est la voie à suivre ", a déclaré M. Bastienne.

Cela a été repris par le ministre Dogley qui a déclaré que «nous souhaitons que les entreprises locales voient cela comme des opportunités pour les start-ups, l'expansion et même la croissance, capturant de nouveaux marchés grâce à des produits à valeur ajoutée».

M. Dogley a ajouté que le gouvernement est pleinement engagé dans le développement de l'économie bleue, mais comme le coût de l'investissement dans l'infrastructure portuaire est très élevé, il est clair que le gouvernement ne peut pas le faire seul.

Les Seychelles prévoient également d'étendre le port commercial à 600 m de longueur, améliorer le quai inter-îles et la jetée de La Digue, la troisième île la plus peuplée. Le travail sur la jetée de Praslin, la deuxième île la plus peuplée, est dans sa phase finale.

Ces investissements font partie des plans du pays visant à faire de Port Victoria le port de choix dans l'océan Indien.

Seychelles

Discussions en cours pour moderniser le Code civil

Le partage des biens entre couples non mariés et la possibilité de disposer librement de biens à la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Seychelles News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.