5 Juillet 2018

Mali: Présidentielle 2018 - Entre incertitude et craintes

Photo: RFI
Elections municipales au Mali (archive)

La campagne électorale en vue de la présidentielle du 29 juillet s'ouvre le samedi 7 juillet. Pendant ce temps, le conflit communautaire entre Peuls et Dogons continue d'être une source de préoccupation dans le pays.

De nouveaux affrontements ont été signalés ces derniers jours dans le village de Bombou, situé dans le cercle de Koro (centre). Une situation qui risque d'entacher l'organisation de ce scrutin.

Selon plusieurs sources jointes par la DW, des hommes armés auraient incendié le 1er juillet dernier le village de Bombou, situé à 85 kilomètres de Mopti. 16 personnes d'origine peule auraient trouvé la mort.

Le regain de ces violences dont sont victimes les Peuls de la part des chasseurs dozos, qui appartiennent à l'ethnie Dogon, exacerbe l'inquiétude de l'ancien président de l'Assemblée nationale du Mali, Ali Nouhou Diallo, qui est aussi un peul. Celui-ci redoute un embrasement régional.

Au conflit communautaire entre les Peuls et les Dogon ou Dozos, s'ajoutent d'autres facteurs qui risquent de plomber la bonne organisation de la présidentielle du 29 juillet. Comme en 2013, les habitants des villes qui échappent au contrôle des autorités maliennes risqueraient de ne pas accomplir leur devoir civique.

En savoir plus

Présidentielle 2018 - 24 candidatures validées pour la présidentielle du 29 juillet

Au Mali, on connaît la liste définitive des candidats à la présidentielle du 29 juillet… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.