6 Juillet 2018

Afrique de l'Ouest: Sénégal-Guinée Bissau - L'accord de pêche prorogé jusqu'au 31 décembre 2018

Le Sénégal et la Guinée-Bissau ont signé, hier, le Mémorandum d'entente qui proroge, jusqu'au 31 décembre 2018, le protocole d'accord signé le 1er avril 2016. Avec cet accord, les pêcheurs sénégalais peuvent pêcher tranquillement dans les eaux territoriales de la Guinée-Bissau.

Encore une bonne nouvelle pour les acteurs de la pêche au Sénégal. Ils peuvent poursuivre leurs activités en Guinée-Bissau. Les deux pays ont signé, hier, le Mémorandum d'entente qui proroge le protocole d'accord jusqu'au 31 décembre 2018, signé le 1er avril 2016.

L'accord est entré en vigueur dès sa signature. Le document a été paraphé par les deux ministres de la Pêche (Oumar Guèye pour le Sénégal et Adjiatu Diallo Nandinga pour la Guinée-Bissau) en présence des acteurs de la pêche. Le protocole d'accord de 2016 est arrivé à terme le 31 mars 2018. Ce protocole est le 20e du genre. Le premier a été signé le 22 décembre 1978.

Dans l'accord de 2016, la Guinée-Bissau avait octroyé 300 licences aux pêcheurs artisanaux, 10 licences aux industriels (pour la pêche au thon). Dans le document, les deux pays s'engagent également à procéder au calcul et au paiement de la redevance sur la base du tonneau de jauge brute.

En outre, les deux parties ont convenu d'un calendrier de discussion pour la négociation d'un nouveau protocole entre le Sénégal et la Guinée-Bissau. La première rencontre se tiendra à Bissau (du 27 au 29 août), la deuxième à Dakar (du 26 au 28 septembre) et une dernière rencontre de validation et de signature à Bissau (du 15 au 17 octobre).

Adjiatu Diallo Nandinga, le ministre de la Pêche de la Guinée-Bissau, a demandé, à nouveau, l'accompagnement du Sénégal dans le domaine de la formation.

Une demande accueillie favorablement par le Sénégal. «Le Sénégal est disposé à accueillir des stagiaires et des étudiants bissau-guinéens dans ses écoles. Nous pouvons également coopérer dans la lutte contre la pêche illicite qui est un fléau mondial », a répondu Oumar Guèye.

Le ministre sénégalais qui a magnifié l'excellence de la coopération, dans le domaine de la pêche, a déclaré que les deux Etats vont œuvrer pour que la pêche soit profitable aux populations. Il a souligné l'importance de ce secteur dans les deux pays.

Au Sénégal, a-t-il rappelé, la pêche constitue le premier poste d'exportation en termes de devises, contribue pour 75 % des apports en protéines animales et emploie plus de 600.000 personnes.

Selon le ministre bissau-guinéen de la Pêche, ce secteur représente 40% du budget de son pays. La signature du Mémorandum d'entente avec la Guinée-Bissau intervient après l'accord de pêche entre le Sénégal et la Mauritanie paraphé lundi dernier, à Nouakchott.

Sénégal

Xi Jinping espère que sa visite permettra d'approfondir les relations sino-sénégalaises

Le président chinois Xi Jinping espère que la visite de deux jours qu'il va effectuer au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.