6 Juillet 2018

Sénégal: Autonomisation des femmes à Thiès - Près de 10 millions de FCfa de la Fondation Sococim au Ceedd

Mmes Patricia Diagne et Oumy Seck, respectivement présidente de la Fondation Sococim et responsable du Centre d'écoute et d'encadrement pour un développement durable (Ceedd), ont procédé, hier, à la signature d'une convention financière de 9.400.000 FCfa. Cette enveloppe vient s'ajouter à une première paraphée en 2014, portant sur un montant de 4.600.000 FCfa remboursable en 20 mois et sans taux d'intérêt.

Selon Mme Patricia Diagne, les responsables du Ceedd, qui ont travaillé sur l'achat, la vente de tissus et le réaménagement de leur boutique sise à la gare routière de Thiès, ont pu augmenter leurs capacités de production et ont même développé la confection du linge de maison.

« Outre le financement, nous avons aussi accompagné le Ceedd dans l'organisation, les procédures pour identifier les risques afin d'optimiser la rentabilité dans les activités », a-t-elle noté.

D'ailleurs, dans cette quête permanente d'efficacité dans la conduite des activités, Mme Oumy Seck du Ceedd a indiqué qu'au-delà de la recherche pour l'autonomisation des femmes par le renforcement des capacités, elles sont présentes dans l'agriculture urbaine, le soutien scolaire, la transformation des fruits et légumes, le volet artisanat à travers la teinture, le batik, la vente de tissus et la confection.

« Pour rendre plus fluide le travail qui nécessite souvent beaucoup de temps et de bras, nous comptons sur des stagiaires venus de l'Ecole nationale d'économie appliquée (Enea), des volontaires étrangers et aussi du service civique national », a-t-elle fait savoir.

Au Ceedd, sis au quartier Mbour I de Thiès et à quelques encablures de l'école élémentaire 2/3 Adaoua, dès que le visiteur franchit le seuil de la porte d'accès, il est frappé par le nombre important de récipients sur lesquels on a planté différentes variétés de basilique dont les senteurs vous parviennent forcément.

Le tout ponctué par une fraîcheur, un micro-climat doux en ce début d'hivernage durant lequel la chaleur étreint les habitants de la ville de Thiès. A l'entrée du bâtiment abritant les bureaux, les salles de cours, la cuisine, entre autres, une boutique où sont exposés des produits artisanaux (coussins en batik peints avec des produits locaux naturels) capte l'attention du visiteur.

Sachant que l'autonomisation reste la clef de voûte du développement durable, la Fondation Sococim et le Ceedd, très connu dans la formation des acteurs à la base, entendent renforcer leur partenariat qui a permis, selon Mme Oumy Seck, de faire passer leur structure de la forme d'une association au groupement d'intérêt économique et, aujourd'hui, à une petite entreprise solidaire dénommée « Assamane ».

« Cette évolution montre à quel point nous avons pu évoluer dans l'organisation et la gestion de nos activités en tant que femmes », a-t-elle dit. Pour ce financement de 9.400.000 FCfa, le Ceedd bénéficie d'une large période de différé avant le démarrage du remboursement qui doit durer 20 mois, sans taux d'intérêt. Une approche bien saluée par les femmes du Ceedd.

Sénégal

Kaolack - Un projet belge veut créer 6000 emplois pour fixer les jeunes

Le Projet d'appui à la réduction de l'émigration rurale dans le bassin arachidier (PARERBA) se fixe… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.