6 Juillet 2018

Cote d'Ivoire: Les Houphouétistes divisés sur le parti unifié

La recomposition en cours d'une nouvelle équipe semble entrainer une crise profonde dans le camp d'Henri Konan Bédié. Ce dernier s'est opposé au projet de son allié du RDR sur la création d'un parti unifié.

La pomme de discorde entre les deux principaux alliés du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, la coalition au pouvoir jusqu'alors), est cette détermination du Rassemblement des républicains, le parti du président Alassane Ouattara, d'impulser une nouvelle formation politique. C'est-à-dire un parti unifié avant les prochaines échéances électorales.

Un projet que ne partage donc pas Henri Konan Bédié qui estime qu'il faudra plutôt attendre après la présidentielle de 2020. Du coup, son parti est en proie à une division avec à la clé la naissance d'un courant dissident du PDCI.

La recomposition divise

Cette situation est corollaire de la recomposition du gouvernement lancée par Alassane Ouattara, selon Kag Sanoussi, président de l'Institut international de gestion des conflits.

"Dans le PDCI aujourd'hui vous avez des gens, les ministres justement, je pense que c'est la plus grande partie, des ministres qui souhaiteraient garder leur portefeuille ou en avoir d'autres, et ceux qui sont dans une attitude beaucoup plus dure, en voulant que le PDCI se distingue. Même la position du PDCI est nuancée parce qu'en réalité le parti ne dit pas non au parti unifié, ils disent oui au parti unifié mais après 2020 parce qu'ls voient peut-être une approche tacticienne d'Alassane Ouattara. En les mettant dans le parti unifié aujourd'hui, même en organisant des primaires, il aura la maitrise du parti, il aura la maitrise des primaires et donc en s'imposant comme candidat élu au niveau des primaires, le PDCI ne pourra rien faire d'autre."

Diviser pour régner

Pour nombre d'observateurs, cette stratégie d'Alassane Ouattara a pour seul but de mettre en difficulté son allié. Mais dans le camp présidentiel, on estime qu'il serait trop tôt de faire des déductions. Joël N'Guessan est le porte-parole du RDR.

"Quand le gouvernement sera mis en place, on aura une meilleure lisibilité et on pourra mieux apprécier. Parce que n'oubliez jamais que le gouvernement est proposé par le premier ministre et celui qui décide c'est le président Alassane Ouattara."

Tant qu'il n'a pas décidé, parce qu'il n'a pas encore eu des propositions, il est difficile de prévoir, a déclaré Joël N'Guessan avant d'ajouter : "c'est presque faire un débat sur le sexe des anges que de parler des questions liées au parti unifié."

Cote d'Ivoire

73e AG de l'Onu - Les priorités de Maria Fernanda Espinosa Garcés

Les délégations continuent d'affluer à New York qui est dans l'objectif de tous les projecteurs,… Plus »

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.