8 Juillet 2018

Sud-Soudan: Trois enfants sur quatre nés depuis l'indépendance n'ont connu que la guerre (UNICEF)

Deux enfants libérés par des groupes armés au Soudan du Sud se soutiennent lors d'une cérémonie de libération à Yambio avant d'entamer un processus de réintégration.

Alors que le plus jeune pays du monde s'apprête a passer le cap de ses sept ans d'existence, l'UNICEF a rappelé samedi que 2,6 millions des 3,4 millions d'enfants nés au Soudan du Sud depuis l'indépendance n'ont connu que la guerre.

Des décennies de conflits et de sous-développement ont tourmenté le Soudan du Sud, laissant ses enfants hors de toute scolarisation, mal nourris et vulnérables aux maladies, aux abus et à l'exploitation. La perspective d'un avenir meilleur après l'indépendance du pays en 2011 a été de courte durée suite à l'éclatement d'une guerre civile en 2013.

« Alors que le Soudan du Sud fête ses sept ans, une guerre interminable continue de dévaster la vie de millions d'enfants », a dénoncé Henrietta H. Fore, la Directrice exécutive de l'UNICEF qui s'est rendu à Juba, Ganiyel et Bentiu dans le cadre d'une mission dans ce pays ravagé par la guerre. « Les parties en guerre peuvent et doivent faire plus pour ramener la paix. Les enfants du Soudan du Sud méritent mieux ».

Embrigadés dans des groupes armés, malnutris, déscolarisés

Bien que 800 enfants aient été libérés de groupes armés depuis le début de l'année, 19.000 filles et garçons sud-soudanais continueraient à servir comme combattants, cuisiniers, porteurs et messagers et à subir des abus sexuels. Lors du début du conflit en 2013, ils n'étaient que 500.

La proportion de Sud-Soudanais ne sachant quand et d'où viendra leur prochain repas est passée de 35% en 2014 à près de 60% actuellement, certaines régions du pays étant à un pas de la famine, surtout pendant la période de soudure. Au Soudan du Sud, les taux de malnutrition sont à des niveaux critiques. Plus d'un million d'enfants en souffrent, dont 300.000 gravement et risquent de mourir.

Le conflit a également déscolarisé des centaines de milliers d'enfants. Une école sur trois a été endommagée, détruite, occupée ou fermée depuis 2013. Le Soudan du Sud a maintenant la proportion la plus élevée d'enfants non scolarisés dans le monde. Plus de 2 millions d'enfants - soit plus de 70% de ceux qui devraient suivre des cours - ne reçoivent pas d'éducation.

Un million d'enfants ont fui les combats au Soudan du Sud depuis le début du conflit

Au Soudan du Sud, les efforts pour aider ceux qui en ont le plus besoin sont également entravés. Plus de 100 travailleurs humanitaires ont été tués dans les violences depuis le début du conflit en 2013, y compris un chauffeur de l'UNICEF la semaine dernière.

La naissance du plus jeune pays du monde il y a sept ans a déclenché un retour massif des réfugiés vers leur nation nouvellement indépendante. Cependant, depuis le début du conflit en 2013, plus de 2,5 millions de personnes - dont plus d'un million d'enfants - ont à nouveau fui les combats au Soudan du Sud pour en quête de sécurité dans les pays voisins.

« La signature d'un cessez-le-feu permanent entre les deux principales parties belligérantes à Khartoum le mois dernier a été une étape positive dans ce qui a été un processus de paix chancelant. Nous comptons désormais sur le leadership et les commandants pour le respecter tout en veillant à ce que les travailleurs humanitaires aient un accès illimité à ceux qui en ont besoin », a déclaré Mme. Fore.

Le Soudan du Sud fut le premier pays visité par Mme Fore après sa prise de fonctions en tant que Directrice exécutive de l'UNICEF au début de cette année . « J'ai vu par moi-même à quel point les enfants ont été blessés par la guerre. Ils ne peuvent tout simplement plus l'endurer ».

Sud-Soudan

Que font les Sud-Soudanais?

Sept années d'indépendance dont cinq d'une guerre civile meurtrière toujours en cours, le Soudan du… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.