9 Juillet 2018

Sénégal: Maladies de la mangue - Le Directeur général de l'Asepex dément la « supposée interdiction » du produit aux USA et en Europe

Le directeur général de l'Agence sénégalaise de promotion des exportations (Asepex), Dr Malick Diop, a démenti les informations faisant état d'une « supposée interdiction » des exportations de la mangue sénégalaise aux Etats-Unis, par les autorités américaines, à cause d'infestation de celle-ci par la mouche blanche.

Selon lui, « la mangue sénégalaise est de « qualité labélisée » conforme aux normes et est « l'une des meilleures signatures » en Europe ».

Toutefois, il a précisé que « le Sénégal refuse de se soumettre à la fumigation imposée comme conditionnalité par les Etats-Unis d'Amérique (Usa) pour faire entrer la mangue dans son territoire, avançant que l'acceptation de cette condition « peut toucher à la crédibilité même du made in Sénégal ». « Le problème est que les Américains veulent que la mangue soit fumigée avant d'entrer dans leur marché, alors que nous ne sommes pas pour cette option.

Nous refusons cela pour la simple raison que la mangue made in Sénégal est d'une qualité labellisée, au goût très agréable et exempte de mouche de fruit », explique-t-il. « Si l'on accepte que notre mangue soit fumigée dans ces zones, alors que ce sont des exportations epsilones, cela peut toucher à la crédibilité même du made in Sénégal », insiste Dr Malick Diop.

Selon le directeur général de l'Agence sénégalaise de promotion des exportations (Asepex), « en Europe, le Sénégal est dans le lot des pays qui ont le plus de crédibilité, l'une des meilleures signatures ». «Il n'a jamais été question d'une inscription du Sénégal sur une liste rouge par les importateurs européens ; c'est archi faux », précise-t-il.

Dr Malick Diop ajoute : « nous sommes en train d'augmenter, de manière substantielle, les exportations sénégalaises». Il a soutenu que le quota de mangues exportées en Europe est passé de 8.500 tonnes à 11.500 tonnes, puis de 15.000 t à 17.000 tonnes. Pour maintenir le cap et conforter cette dynamique de performances, il dit que le Sénégal a travaillé, ces derniers jours, pour améliorer davantage la qualité, notamment pour éviter la mouche blanche ou autre.

A l'en croire, « le dispositif de contrôle est fait de telle sorte que, dans les zones de conditionnement de la mangue, il y a la présence obligatoire d'un agent de la Direction de la protection des végétaux (Dpv) qui s'occupe de la vérification de la qualité de la mangue à exporter, conformément aux normes édictées».

Revenant sur le marché américain, Dr Malick Diop rappelle que le Sénégal bénéficie de « l'American groath opportunity act (Agoa) ». «Théoriquement, on peut exporter de la mangue vers les Etats Unis», dit-il.

Sénégal

Le Congo et le Sénégal font jeu égal

Venus à Brazzaville en quête d'un bon résultat, les Lionceaux de la Teranga du Sénégal… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.