9 Juillet 2018

Cameroun: Plan humanitaire d'urgence - Une odeur de campagne présidentielle.

opinion

Mince. Si la crise Anglophone n'avait pas existé, il fallait la créer. Pour voir et comprendre la "force de frappe" des Camerounais. Paul Biya, président du Cameroun est "l'homme le plus renseigné" du pays.

Lorsqu'il lance le plan humanitaire d'urgence en faveur des populations des régions du nord-ouest et du sud-ouest en proie aux affrontements entre sécessionnistes et forces de défense, il savait bien qu'en plus de donner un coup de pied dans la fourmilière, il a appuyé sur "déranger" comme on le dit dans les quartiers de Yaoundé et Douala aussi bien que Bafoussam. Le président a parlé.

Du coup, lavée de boucliers. Le président sait bien que l'argent de l'Etat est confisqué par une caste au pouvoir. Une bourgeoisie qui s'est constituée au fil des temps depuis 35 ans. Sous le label de majorité présidentielle. Les politiques avec leurs affidés dans le monde des affaires pour une démonstration de force. Le prétexte est tout trouvé : venir en aide aux populations en détresse. Il faut être patriote et jouer sur la fibre sensible de l'humanitaire.

Les élites des régions du nord-ouest et du sud-ouest ont donné le coup d'envoi près de 200 millions collectés en un laps de temps très court. Des originaires de deux provinces ou la misère est perceptible, une misère qui les a poussé vers cette aventure suicidaire de sécession. Peu importe, le président a parlé. Et dieu reconnaîtra les siens. Et puis, l'onde a traversé toutes les régions : il faut répondre à l'appel du président. Des millions à la pèle, par centaines, pour venir "en aide au président".

Et puis vint le tour de la région de l'ouest. Le week-end dernier a été plutôt mouvementé. La moisson a été grande : 430 millions dans la cagnotte "voila la petite contribution de l'ouest" à l'effort national. Feutheu le parisien, et congelcam ont donné chacun la petite somme de 100 millions.

Excusez du peu. « Notre contribution c'est pour la paix. La paix n'a pas de prix et nous sommes prêts à tout faire pour que la paix règne dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest » Pas plus. Et maintenant place à l'action. Des équipes vont se déployer sur le terrain dans le Nord-Ouest et le sud-ouest pour redistribuer la manne aux populations. Les mauvaises langues parlent déjà du début de campagne pour la présidentielle 2018.

Cameroun

Les forces de sécurité tuent des civils et violent une femme

Les forces de sécurité camerounaises ont tué au moins quatre civils et ont violé une femme… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.