9 Juillet 2018

Mauritanie: 5e Réunion tripartite Mauritanie / Mali/ HCR - La situation des réfugiés maliens passée en revue

Après Nouakchott le 23 mars dernier, la Commission Tripartite Mali-Mauritanie-HCR s'est réunie à Bamako le vendredi 6 juillet à la faveur de sa 5e réunion du genre. Pour la partie malienne, mauritanienne et le Haut Commissariat pour les Réfugiés, il s'agit de revoir le plan de travail élaboré lors de la précédente rencontre en y apportant les innovations nécessaires.

A l'ouverture des travaux, le présidium était composé d'Amadou Diallo, conseiller technique au ministère de la Solidarité et de l'Action Humanitaire, Angele, représentante du HCR au Mali, Fadela Novak, représentante adjointe du HCR de la Mauritanie ainsi que Camara Saloum du ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération de la Mauritanie.

Cadre de réflexion et d'actions sur le rapatriement volontaire, la réunion trimestrielle etait l'occasion pour le Mali, la Mauritanie et le HCR de passer en revue la situation des réfugiés maliens vivant en Mauritanie.

La représentante du HCR au Mali, Angele, s'est félicitée de la tenue régulière de ces réunions qui dénote, selon elle, du dynamisme des différentes parties et de l'intérêt qu'elles portent à la mise en œuvre de l'accord Tripartite signé le 16 juin 2016 à Nouakchott pour le rapatriement volontaire des réfugiés maliens dans la sécurité et la dignité.

A l'en croire, le Haut Commissaire des Nations unies, M. Filippo Grandi, lors de sa récente visite au Mali, a mentionné qu'il est nécessaire d'intensifier ces cadres de concertation et de les orienter vers des solutions stratégiques clairement définies sur le retour volontaire des réfugiés maliens. Satisfaite des efforts consentis par le Mali, elle a assuré les gouvernements malien et mauritanien de la disponibilité du HCR à leurs côtés.

« Je note avec satisfaction les nombreux efforts consentis par le gouvernement malien pour la reconstruction et la réhabilitation des infrastructures administratives et sociales dans les zones de retour pour améliorer les conditions d'accueil des rapatriés dans les communes prioritaires.

Ces interventions sont de nature à favoriser le retour et la réintégration durable des rapatries. Je voudrais une fois de plus renouveler l'engagement du HCR à soutenir les efforts du gouvernement du Mali et celui de la Mauritanie dans la poursuite des activités liées à la protection, au rapatriement volontaire et à la réintégration durable des rapatriés au Mali », a-t-elle indiqué.

Le conseiller technique du ministère de la Solidarité et de l'Action Humanitaire, Amadou Diallo, a fait savoir qu'à la date du 31 mai 2018, 66 747 personnes ont été rapatriées, 138 018 réfugiés maliens enregistrés dans les pays d'asile dont 57 327 au Niger, 56 216 en Mauritanie, 24 216 au Burkina Faso et le retour dans leurs localités d'origine de 526 505 personnes déplacées internes.

« Malgré le contexte sécuritaire difficile dans le nord et une partie du centre du pays, le gouvernement du Mali a obtenu des résultats particulièrement édifiants qui sont suffisamment révélateurs du respect de nos engagements notamment dans la mise en œuvre des dispositions de l'Accord pour la Paix et la Réconciliation du Mali issu du processus d'Alger », a-t-il fait savoir mettant l'accent notamment sur la mise à disposition des gouverneurs des Régions de Taoudenit et Ménaka d'une enveloppe d'un montant d'un milliard huit cents millions (1 800 000 000) Frances CFA pour la réhabilitation, la construction et l'équipement des infrastructures de l'administration générale.

Mauritanie

Un ministre évoque un 3e mandat pour le président Ould Abdel Aziz

En Mauritanie, la polémique refait surface autour de l'éventualité d'un troisième mandat… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.