9 Juillet 2018

Mali: Présidentielle sous tension -

Au Mali, la campagne électorale pour la présidentielle du 29 juillet a débuté ce week-end. Vingt-quatre candidats participent à cette élection dans un contexte sécuritaire instable.

En dépit de la signature de l'accord de 2015, les violences ont non seulement persisté, mais se sont propagées du nord vers le centre et le sud du pays, puis au Burkina Faso et au Niger voisins. Des tensions ou des conflits intercommunautaires ont également fait surface comme celui entre Peuls et Dogons.

C'est dans ce contexte que la communauté internationale, présente notamment avec la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) et la force française Barkhane, fait également pression sur les autorités et les groupes armés pour une relance de l'application de l'accord de paix signé en mai-juin 2015. Ceci n'a toutefois pas empêché le lancement de la campagne électorale.

En lice pour cette élection, vingt-quatre candidats dont le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta.

Plus de 60.000 personnes ont assisté dimanche (08.07.) à Bamako au premier meeting de campagne du chef de l'Etat sortant. Son principal rival à la présidentielle du 29 juillet, Soumaïla Cissé, a également mobilisé une foule de nombreux partisans.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour écouter l'analyse de Grit Lenz la coordinatrice de Fokus Sahel, un réseau des organisations de la société civile qui travaille sur les questions liés à la paix et au développement dans le Sahel.

Mali

Présidentielle- Ibrahim Boubacar Keïta en campagne à Kidal

Le président malien est arrivé jeudi 19 juillet à Kidal. Une première depuis cinq ans.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.