9 Juillet 2018

Congo-Kinshasa: Flou autour d'une visite de Antonio Guterres à Kinshasa

Photo: GCIS
President Jacob Zuma holding a tête-à-tête with President Joseph Kabila Kabange of the Democratic Republic of Congo during his official visit to South Africa on 25 June 2017 to attend the 10th session of the South Africa-Democratic Republic of Congo Bi-National Commission (BNC). The Bi-National Commission, which will be co-chaired by the two Heads of State, is aimed at further deepening bilateral and economic relations between the two countries.

Initialement prévu pour ce lundi 9 juillet, la visite du secrétaire général de l'ONU a été reportée sine die. Or par un tweet, Kinshasa annonce que Antonio Guterres et Moussa Faki Mahamat seraient les bienvenus.

Antonio Guterres devait se rendre dans la capitale congolaise en compagnie du président de la commission de l'Union africaine, le tchadien Moussa Faki Mahamat. Le principe de cette visite du secrétaire général de l'ONU à Kinshasa a été arrêté en janvier dernier, en marge du sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba en Ethiopie. Selon plusieurs sources contactées par la DW, trois dates ont été arrêtées d'un commun accord avec les autorités congolaises. D'abord avril, puis juin et finalement, c'est la date du 9 au 11 juillet qui a été retenue.

Contre toute attente, un tweet de la diplomatie congolaise avise lundi après-midi (09.07.) que la visite des deux responsables de l'ONU et de l'UA serait la bienvenue en RDC.

Problème de calendrier

Alors qu'Antonio Guterres entamait un séjour en Ethiopie, Kinshasa a décidé d'ajourner purement et simplement la visite prévue. Le directeur adjoint de cabinet du président congolais, explique cette annulation par un simple problème de calendrier. "Nous sommes dans une période dans laquelle, nous-mêmes et le Président de la République sommes occupés à autre chose. Les rendez-vous doivent très bien s'organisés. On ne peut pas recevoir une haute personnalité de ce niveau là si le temps n'est pas bon pour ça. Notre pays est un pays membre de l'ONU. Monsieur le Secrétaire général est toujours le bienvenu chez nous. Mais on doit se mettre d'accord sur les dates qui conviennent à toutes les parties", soutient Jean-Pierre Kambila.

Détérioration des relations entre Kinshasa et l'ONU?

En savoir plus

Rendez-vous manque entre Kkabila et les patrons de l'ONU et de l'UA - Empêchement réel ou alibi ?

Reportée ou annulée ? C'est la question que tout le monde se pose au lendemain du rendez-vous… Plus »

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.